Home » Internet, Legislation, Téléphonie

Dites, patron, c’est quoi la neutralité ?

3 avril 2010 276 vues 2 commentaires
tags : , , , ,
Download PDF

La neutralité, c’est le fait de ne pas intervenir, de ne pas donner son avis, d’être neutre. La Suisse est, par exemple, militairement neutre depuis longtemps, elle ne prends pas partie dans les conflits armés. Elle a aussi été financièrement neutre du coté bancaire, même si manifestement c’est entrain de lui passer.

Mon blog est censé être visuellement neutre, mais non, vous regardez la photo de Tania au lieu de lire ce que je raconte.

La poste est censée être neutre, dans la limite de la légalité, bien sur, elle n’a théoriquement pas le droit d’ouvrir votre courrier pour vérifier ce qu’il contient.

Une société de télécommunication est neutre, elle n’écoute pas ce que vous dites pour décider si oui ou non il est de bon ton de vous laisser finir votre conversation.

Internet est théoriquement neutre, ou au moins une partie, et pour plusieurs raisons

  • La première est que ça coute très cher, surtout si on veut le faire de l’écoute ou de la limitation de façon exhaustive.
  • La seconde c’est parce que l’intelligence du réseau ne réside pas dans son coeur mais dans sa périphérie et qu’il devient, du coup, techniquement handicapant d’avoir a filtrer le trafic (le « grand firewall » chinois est d’ailleurs massivement situé à la périphérie du réseau)
  • Et enfin, pour qu’un blocage quelconque soit efficace, il devrait être réalisé de façon globale sur le réseau, ce qui supposerais une entente internationale sans précédent

Ce faisant, des têtes pensantes cherchent depuis plusieurs année à contourner ces points bloquants en proposant des alternatives techniques plus ou moins farfelues ayant toutes des effets de bord assez désagréable, tout ça dans l’unique but d’empêcher certains usages :

  • Dégâts collatéraux (filtrage de contenu parfaitement légal effectué en même temps que le blocage d’un contenu théoriquement illégal)
  • Manipulation technique sur le coeur de réseau entrainants pannes et comportements imprévus (nullroutage d’IP, faire mentir les root-servers, …)
  • Blocage d’un certain type de protocole au motif qu’il est massivement utilisé pour le piratage empêchant du coup l’accès a tout un tas d’autres contenus  (le peer2peer, par exemple)

Mais on ne le répètera jamais assez, on n’attaque ni ne puni en aucune manière un vendeur de chez Ikéa au motif qu’un des couteau qu’il a vendu a servi à assassiner quelqu’un et on n’interdit pas non plus la vente de couteaux qui coupent. Il convient donc d’arrêter d’urgence de tenter de modifier l’outil pour empêcher certains usages, au risque que l’outil perde tout son intérêt ou, pire, dans le cas d’internet, qu’il se rebiffe contre ceux qui tentent de le changer.

C’est pourtant ce que toutes les lois en I dont nous entendons parler en ce moment tentent de faire. Créer de nouveaux délits et de nouvelles peines (souvent plus faibles que les anciennes, d’ailleurs) tous assortis de nouvelles obligations pour chaque nouvelle petite contrariété d’une personne puissante peut avoir.

Énormément d’hommes politiques ne se sont toujours pas rendus compte qu’Internet n’est pas un objet mais un être vivant qui réagit quand on l’attaque. Et pour les autres qui ont bien compris que c’était vivant et que ça pouvait se rebiffer, ils s’imaginent qu’Internet, c’est *une* personne, ou, en tout cas, un nombre suffisamment réduit pour qu’il puisse être attaqué. A l’occasion de la campagne pour les régionales, j’ai entendu un pauvre petit bouchon se plaindre : « twitter nous a fait beaucoup de mal ». Non Chantal, Twitter ne vous a rien fait, Twitter, c’est quelques lignes de code informatique rangées bien au chaud dans un tas d’ordinateurs.

Ça, c’était pour le coté légal des problèmes de la neutralité. Il y a aussi le coté commercial. Internet est souvent qualifié de « village global » et ça veut bien dire ce que ça veut dire, tout le monde est dans le même panier. Du coup, la boucherie Sanzot en veut à mort à la boucherie Dutrip, et si Mr Dutrip connait quelqu’un à la DDE, il va avoir tendance à essayer de faire pourrir la route qui mène au commerce de son ami Sanzot pour récupérer ses clients. Il y a peu de temps, Virgin Média a tenté de faire ça au Royaume Uni pour privilégier ses propres services de diffusion audio&vidéo.

Et enfin, le coté technique, le fondement de base du réseau, qui fait qu’un ordinateur connecté n’a pas d’étiquette « serveur » ou « consommateur », chacun peut aujourd’hui publier du contenu depuis son propre ordinateur sans l’aide d’un hébergeur ou d’un facebook est également attaqué. Le peer2peer est l’usage le plus répandu de cette formidable possibilité, mais chacun peut devenir serveur web, chat ou autre et diffuser soi même son contenu avec sa connexion Internet.

Tous ces gens en veulent à la neutralité pour des raisons financières et parce qu’ils n’ont toujours pas compris qu’Internet n’est, pour l’instant, en tout cas, que la somme des gens qui s’y connectent et y échangent des choses et que si cette facilité de se connecter a donné naissance à des usages contraires aux pensées de certains, tenter de retirer ou de modifier la facilité en question ne supprimera pas l’usage.

En parlant d’échanger des choses, la prochaine fois, je vous parlerais du minitel 2.0 vu par l’ami Benjamin Bayart.

Edit du 8 avril :  RWW a sorti ce matin un article, détaillant l’idée que se fait Orange de la neutralité. On y apprends que Mr Stéphane Richard entends arranger tous les acteurs d’Internet à propos des sous (mais que ça ne concerne pas les citoyens qui ne sont donc que consommateurs) et que de vilains activistes de la neutralité du net accaparent la crédibilité sur le sujet et tentent de faire passer les gentils opérateurs qui veulent développer internet de façon totalement désintéressée pour de sombres marchands qui ne pensent qu’à leur marge.

2 Comments »

  • feelip said:

    Même pas de crédit pour la photo :-(

    [Si, au second paragraphe. J’ai tenté en vain de trouver le photographe, mais j’ai fini par me dire qu’elle l’avait prise elle-même, cette photo, vu la position de son bras]

  • feelip said:

    Ce que je voulais dire c’est que l’on ignore pourquoi cette charmante personne a pris cette photo. Avec un crédit j’espérais tomber sur un lien qui explique le pourquoi du comment.

    Heureusement, il y a les moteurs de recherche.
    Cela donne: il y a 1 ou 2 an, une charmante brune a proposé de faire des gâteries aux 40 000 premières personnes qui s’engageraient pour défendre la neutralité sur le net.

    Là où je m’y perds si c’était un grosse blague pour une élection, si elle était star du X. La vidéo n’est plus accessible depuis:-( Il reste quelques photographies sur la toile.
    La fille (Tania DERVAUX) aussi de nombreuse vidéos en anglais (très fort les gars pour ce débrouiller que le seul moment où on la voit soit l’image choisie par youtube pour présenter la vidéo).
    Son site renvoie à un site de poker actuellement.

    Vous avez du connaître l’histoire, mais moi je l’ignorais. Voilà le pourquoi de ma remarque: je suis curieux.

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


9 + six =