Home » Idioties, Internet

La fibre qui marchait sur la tête

17 janvier 2011 658 vues 7 commentaires
Download PDF

Crédit photo : G.A.N.T

J’ai dû gérer, dernièrement, pour un de mes clients, l’installation d’une connexion 100Mbps symétriques entre deux sites. Après un tour du marché, le client a retenu l’offre d’Orange qui n’était pas loin d’être la moins chère du marché.

Je vous passe le délai d’installation qui a frisé les 11 semaines pour en arriver directement à la solution technique.

Il est, depuis longtemps, rentré dans les habitudes des clients que pour obtenir un lien point à point, l’opérateur doit installer un boitier de chaque coté pour réceptionner la liaison et pouvoir la surveiller.

Bon, pourquoi pas. Nous voilà donc avec un boitier ridiculement petit racké dans la baie à Téléhouse 2 et le même, doublé d’une livebox pro ADSL dix fois plus grosse que le boitier lui-même pour permettre à ces messieurs d’accéder à leur équipement de bout de ligne.

Mais eh, pouce, on s’assoit et on réfléchit. Le client a commandé un service de liaison point à point à débit fixe, pas une fibre noire à allumer soi-même … Alors pourquoi diable Orange aurait-il besoin d’un accès séparé à son boitier d’un coté de la liaison alors que cette même liaison est censée traverser son réseau ?

Je vous le donne en mille, c’est tout simplement parce qu’Orange est un monstre administratif et que, pour se simplifier la vie, ils installent tout simplement une fibre noire entre les deux sites et branchent de petits boîtiers dessus pour limiter artificiellement le débit à la vitesse souscrite par le client.

Pratique et bien vu, puisque si Orange subit (par exemple) une panne électrique dans l’un de ses centraux, les clients ne sont pas affectés puisqu’ils utilisent une infrastructure réseau physique totalement passive et donc insensible aux problèmes les plus courants (coupures électriques, inondations, panne de climatisation…)

Oui, sauf que le tarif payé par le client est dépendant du débit (de 10Mbps a 1Gbps) alors que l’installation technique et le matériel restent strictement identiques. Du coup, on a un peu l’impression de se faire enfler.

Sachant que rien ne distingue cette prestation d’une fibre noire, si ce n’est que dans ce cas, Orange fournit en prime deux boîtiers qui doivent coûter dans les 200 € pièce, on se demande bien pourquoi les frais d’installation de ce service sont situés entre 3 et 5000 € alors que les frais d’installation d’une fibre noire tournent plutôt autour des 20 à 30000 €.

Amis marketteux & commerciaux, de grâce, RENSEIGNEZ-VOUS, vous savez manifestement produire des liens en fibre noire pour une fraction ridicule du prix facturé aujourd’hui, vous pourriez casser le marché.

7 Comments »

  • Jeb said:

    Oh les fieffés coquins !

    Et pourquoi toi tu ne proposerais pas ce service ?
    Vu que c’est toi qui pose déjà la fibre, il te reste uniquement à proposer les équipements en bout non ?

  • Bruno (author) said:

    Le but serait plutôt de faire prendre aux clients cette offre d’Orange et de virer les équipements en question.

    Il faut que j’aille voir le contrat papier, voir si par hasard ce serait pas écrit dedans que le client n’a pas le droit de débrancher les CPE en bout de ligne.

  • Michael said:

    J’ai appris que Orange est surveillé par l’ARCEP et qu’ils ne doivent pas trop couler la concurence. Et je pense donc que ça rentre aussi dans ce cas la. ( ceci dit, la connerie est également probable ).

  • obinou said:

    « Il faut que j’aille voir le contrat papier, voir si par hasard ce serait pas écrit dedans que le client n’a pas le droit de débrancher les CPE en bout de ligne. »

    Oui, mais…. si c’est de la fibre noire, Orange ne peux pas monitorer les boitiers à distance ? Puisqu’ils sont reliés simplement l’un à l’autre…
    Donc , les débrancher (ou les reconfigurer) ne devrais pas « avertir » Orange, non ?

    Mais c’est vrai que c’est complètement dingue, de payer moins cher un truc qui, au final coute plus cher à déployer…

  • Bruno (author) said:

    T’as pas lu l’article, toi :)

    Ils ont mis une livebox a une des deux extrémités. Le problème n’est pas tant le fait de débrancher, je peux très bien prétexter une maintenance et ramener le CPE d’un bout sur l’autre site et les brancher ensemble localement puis utiliser la fibre noire .. le problème, c’est si elle est coupée, il faudra que je reballade le CPE de l’autre coté pour qu’ils bougent leur fesses pour réparer … avec autant de coupure de service en prévision.

    (A moins que je trouve le même CPE dans un carton pour en avoir en spare ^_^)

  • Le Tiède said:

    C’est peut-être justement ça, ils pourraient casser le marché, et diminuer ainsi drastiquement leur marge. Il pourrait y avoir une entente explicite (après tout ils ont été condamnés pour ça dans le mobile), voire implicite, jamais discutée avec les concurrents, basée sur le simple fait que tous voient que leur intérêt est de maintenir des prix élevés.

  • Damien said:

    Ce qu’il y a entre les deux boîtes, c’est peut-être aussi une architecture Passive Optical Network, du coûp, il n’y a que la partie terminale à installer.

    Par contre, si c’est ce que tu dis (fibre optique noire) il devrait être possible d’y faire du WDM (avec les bons coupleurs) et ainsi de disposer d’une fibre pas tout à fait noire mais presque, tout en laissant leur boiboites n’y voir que du feu :)

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


quatre − = 2