Home » Idioties, Internet

Les neutralités des internets

17 juillet 2011 446 vues 2 commentaires
tags : ,
Download PDF

[Cet article m'a été inspiré par une bafouille de l'ami taziden. Merci !]


Si vous êtes un lecteur assidu du présent blog, vous savez déjà ce qu’on entend habituellement par « neutralité du net ». Si vous le ne savez pas, un petit tour par ici vous aidera.

Je l’avais résumée dernièrement, lors d’une conférence dans le cadre de Futur en Seine, par « Tous les paquets naissent, vivent et meurs égaux en droit ». C’est le fond technique de l’idée, et il est bien entendu faux dans les grandes lignes puisqu’internet est un réseau hétérogène où chacun fait à peu près ce qu’il veut.

Chacun fait ce qu’il veut, c’est justement ce qui a dérangé une société du nom de Copiepresse à propos des largesses de Google en matière de duplication de contenu, et Google de répondre en ne référençant plus les sites de Copiepresse, ce qui dérange encore plus, aux dires des dirigeants de la-dite société.

Et la presse de titrer « Google porte atteinte à la neutralité du net ». Et les geeks de hurler à l’attentat à la connerie, avec raison, en tout cas techniquement.

Ben oui, Google n’a porté atteinte à la neutralité d’aucun réseau en faisant sa blague potache. Par contre, on peut valablement dire que 95% des gens n’accèdent plus aux sites de la société en question puisqu’ils ne sont plus dans Google. Le moteur de recherche n’est donc plus neutre et objectif vis à vis de tout le monde.

On pourrait dire que Google à porté atteinte à la neutralité des résultats de son moteur de recherche. De par sa position dominante, certains considéreront sans doute qu’ils se doivent d’être irréprochables de ce côté.

Mais alors comment nommer cette neutralité ? Au cours de la même conférence dont je parlais ci-dessus, il a été question des usages, et un bref débat a eu lieu justement à ce propos, pour savoir si les comportements particuliers de certains sur le réseau pouvaient entrer dans les atteintes à la neutralité du net.

Techniquement, non, mais philosophiquement, oui. Du coup, je proposerais bien qu’on utilise les bons mots pour bien s’entendre et qu’on distingue systématiquement la neutralité des réseaux de la neutralité des comportements et d’une probable demi-douzaine d’autres neutralités. L’ensemble pourrait être « les neutralités des internets » (Edit : C’est une blague, hein… l’important c’est le début du paragraphe : s’entendre sur les mots qu’on utilise).

Quant à la neutralité des résultats de recherche dans Google, cela fait bien longtemps qu’elle est bafouée régulièrement… Et souvent à la demande des états eux-mêmes.

2 Comments »

  • Benjamin said:

    Donc « la neutralité de l’Internet » c’est bien « faire autre chose que transporter au best-effort » le paquet, de l’IP source à l’IP destination.

    Dans ce cas on parle habituellement de « neutralité des moteurs de recherche ».

    Donc tout cela pour :

    * nous rappeler que les blogs, articles de presse professionnelle ou amateur font trop souvent dans l’abus de language et l’amalgame
    * proposer une terminologie plus précise

    donc à ta place je n’aurais pas parlé, même en blaguant, de « neutralité des internets » ;(

    juste pour éviter que l’idée (idiote) soit reprise par d’autre comme étant quelque chose de sérieux ;)

    sur ce, bonne continuation spy’ou

  • Bruno (author) said:

    note le S à neutralités dans ma blague … Mais si on peut même plus faire d’humour, on est mal barré.

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


4 + = treize