Home » Archive

Articles Archive for octobre 2011

Comment ça marche, Internet »

[17 oct 2011 | Commentaires fermés | 584 vues]
Tags : , , ,

Crédit photo : Teresia

Ce document est publié sur la plateforme Labs en vue de recueillir des avis, commentaires et modifications. Si vous souhaitez commenter, merci de le faire la bas :)

Personnes ayant participé, jusqu’à présent, à la conception : @Erebuss, @Tris_Acatrinei, Gordon (@Gordontesos), @maxauvy, Valentin (@val1984), Gaëtan (@gduchaussois), @jmplanche

Version du document : 1.0


1 Préambule

Ce document est un essai à plusieurs mains qui présente les méthodes de filtrage d’internet, leurs possibilités, leurs limites et leus implications. Il est actuellement en version 1.0, publié sur la plateforme des labs pour recueillir vos avis et conseils en vue de le faire évoluer avant de le communiquer au législateur, à la justice et aux diverses institutions ayant un rapport direct ou indirect avec le réseau (ARCEP, CSA, CNIL, HADOPI, ARJEL, …)

Toutes propositions de modifications, suppressions ou ajouts dans le contenu comme dans la structure sont les bienvenues !

Ce document est sous licence CC0. Les traductions et adaptations seront vivement souhaitées une fois la consolidation des avis effectuée.

 

2 Introductions

2.1 Qu’est ce que le filtrage ?
C’est l’action d’altérer l’accès à un contenu ou à un service du réseau. La différence avec le blocage est essentiellement à faire en considérant ce qu’on veut filtrer ou bloquer. On parlera, par exemple, de blocage lorsqu’on voudra empêcher complètement l’accès à un site. On parlera de filtrage lorsqu’on veut empêcher l’accès à une ressource précise (page, image, etc.). Le terme blocage est parfois utilisé en lieu et place de la suppression du contenu à sa source. Lire la suite »

Comment ça marche, Idioties, Legislation »

[10 oct 2011 | 18 Comments | 2 012 vues]
Tags : , , , ,

Crédit photo : Ian Britton

Mercredi matin, vers 10h, se tiendra une audience au TGI de Paris concernant le filtrage du site copwatchnord-idf.org.

Je ne m’étendrai pas sur les malversations policières, celles dont j’ai pu être victime ou témoin n’ont jamais dépassé le stade de la palpation insistante et des petites phrases humiliantes à 2 sesterces qui ont plutôt tendance à desservir l’image générale des forces de l’ordre qu’autre chose.

Il y a probablement aussi un risque non négligeable de dérives dans les initiatives type copwatch, il faut bien le reconnaître.

Mais la n’est pas la question, non, je voulais vous parler de l’assignation.

Le ministère justifie l’assignation de quelques uns des centaines de FAI du pays par le fait que le webmaster de ce copwatch ne respecte pas la loi du 21 juin 2004 en n’indiquant pas l’adresse de l’hébergeur. On conçoit aisément que cette obligation n’a nullement une portée mondiale, et elle n’est de toute façon pas respectée par la majorité des sites français. Passons. Lire la suite »

Comment ça marche, HADOPI, Internet, Legislation »

[5 oct 2011 | 15 Comments | 2 177 vues]

Suite à l’audition d’hadopi en commission des affaires culturelles à l’assemblée ce matin, petit traité à propos de l’identification d’un abonné à partir d’une adresse IP à l’usage de nos parlementaires et décideurs divers n’ayant manifestement pas tout bien imprimé à ce sujet.

Ne vous fiez pas à la forme du présent document, il est tout ce qu’il y a de plus sérieux.


Quelques éléments techniques de base :

  1. Pour simplifier, une adresse IP est une suite numérique (ou alphanumérique) à vocation technique permettant aux ordinateurs de communiquer entre eux via internet. Chacun son adresse est un peu simpliste, plusieurs ordinateurs peuvent avoir la même et plusieurs adresses peuvent aussi mener au même ordinateur, mais nous ferons comme si tout était simple.
  2. Toute communication entre deux machines sur internet entraine OBLIGATOIREMENT l’échange des adresses IP entre les machines, autrement, les machines ne peuvent pas se parler. C’est aussi l’unique identifiant nécessaire pour savoir à qui on parle de l’autre côté. Contrairement à une adresse postale contenant pays, ville, rue, numéro, étage, porte, etc. l’adresse IP, elle, se suffit à elle même.
  3. Une adresse IP vue sur internet n’est pas nécessairement celle attribuée par le FAI, il existe énormément de possibilités pour cacher une adresse IP ou, autrement dit, d’utiliser une adresse IP qui n’est pas celle d’origine de la machine. Il existe aussi beaucoup d’acteurs qui manipulent des adresses IP sans être FAI.

Un FAI attribue une (ou plusieurs) adresse(s) à un seul et même client. Dans le cas ultra majoritaire de l’ADSL ou de la fibre chez le particulier lambda, considérons qu’il y a

  • une IP publique attribuée par le FAI, gérée par la box, pour que l’ensemble de l’installation communique avec internet.
  • des IP privées partagées entre les ordinateurs locaux pour qu’ils discutent avec box du FAI qui assurera la conversion avec l’adresse publique.

Lire la suite »