Home » Archive

Articles de la catégorie Electronique

Domotique, Electronique »

[2 avr 2012 | 3 Comments | 2 791 vues]

Continuons la série avec de l’arduino.

Voilà l’exemple typique du montage basique pouvant servir à plein de choses. Moi, il me sert d’une part à compter les impulsions de mes sous-compteurs électriques (Voltcraft Geco32) pour connaître la conso précise de chaque ligne de l’installation et sera, plus tard, également dévolu à la surveillance des fenêtres et plus généralement de tout objet communiquant en fermant ou en ouvrant un contact (détecteur de mouvement, d’inondation, sonnette…)

Le principe est tout bête. Il faut surveiller les broches de l’arduino très rapidement en boucle pour détecter les changements (impulsions dans le premier cas ou évènement plus long si on détecte une ouverture de fenêtre). Mes tests ont montré que l’arduino parvient sans encombre à compter des impulsions de 250ms. Lire la suite »

Domotique, Electronique »

[28 mar 2012 | 6 Comments | 2 017 vues]

Je ne sais plus si je vous ai déjà parlé d’arduino. Si ce n’est pas le cas, le premier moteur venu vous renseignera assez précisément sur ce que c’est et ce que ça permet. Pour la suite il faut surtout retenir que c’est un bidule qui se programme assez simplement et qui peut discuter avec l’extérieur au moyen de connecteurs basse tension.

Plateforme de hack idéale (au sens « modifier des choses pour fabriquer ce dont on a besoin »), je m’en suis surtout servi pour jouer jusqu’à maintenant. Le projet de rénovation avançant à grand pas, j’ai commencé quelques projets rigolos à base d’arduino et d’autres composants électroniques majoritairement récupérés.

Le gros des projets suivants existe déjà dans le commerce pour une bouchée de pain, je n’invente donc rien, je me contente de les rendre communiquants. Pour ce premier article, nous allons faire communiquer un détecteur de fumées. Lire la suite »

Electronique »

[22 fév 2012 | 5 Comments | 4 066 vues]

Petite histoire rapide pour ceux qui, nombreux, s’inquiètent de leur capacité à comprendre l’électricité et donc l’électronique avec les publications à venir sur ce blog.

Je vais vous la faire aussi courte et synthétique que possible, les spécialistes me pardonneront quelques raccourcis logiques.

L’électricité est un flux d’électrons qui se baladent d’atomes en atomes. Virtuellement, tout peut transmettre de l’électricité. En pratique, certains matériaux le font mieux que d’autres. Le cuivre, par exemple, conduit fort bien les électrons, au contraire du plastique. A l’état naturel, les électrons se baladent en permanence, mais ramenés à notre échelle humaine, ils sont plutôt immobiles.

Pour créer un vrai courant, il faut enlever des électrons à un bout du conducteur pour que ceux qui sont à l’autre bout aient une irrésistible envie de venir combler le manque. On dit qu’un courant est continu quand tout le monde va dans le même sens et qu’il est alternatif quand les électrons passent leur temps à faire de rapides allers & retours. Dans l’électricité que vous avez dans toutes vos prises, ils changent de sens 50 fois par seconde. Lire la suite »

3615 my life, Domotique, Electronique, Rénovation »

[12 fév 2012 | 4 Comments | 2 167 vues]

Que ce soit pour faire sonner l’alarme lors d’une intrusion, allumer la lumière d’un couloir ou plus simplement compter combien de fois par nuits se lèvent vos enfants pour leur demander des comptes les matins ou vous n’arrivez pas à les sortir du lit, la détection de mouvement est une phase quasi incontournable d’une installation domotique.

J’avais déjà par le passé détourné un détecteur originellement conçu pour allumer un spot, de ceux qu’on trouve en haut des portes de garage ou autre espace extérieur où on aime bien avoir de la lumière sans avoir à chercher le bouton 3h dans le noir, pour le transformer en membre de bus 1wire. L’opération n’était pas ultra compliquée mais d’une part il n’est pas évident de trouver de genre de détecteur avec la partie détection bien séparée de la partie commande du secteur, et d’autre part j’avais fait un design qui nécessitait un composant 1wire DS2438 qui obligeait à venir interroger régulièrement la sonde pour ne pas rater un mouvement. Quand le détecteur repassait à l’état bas, aucun moyen de savoir qu’il avait été déclenché si on n’était pas passé l’interroger. En plus, ces engins ne sont pas donnés-donnés. Son seul avantage était d’être orientable :

Pour cette V2, j’ai donc privilégié une base à la fois plus simple à hacker et avec quelques fonctionnalités un peu sympa. J’ai donc jeté mon dévolu sur du milieu de gamme sur ebay autour de 6 € : Lire la suite »

3615 my life, Electronique »

[30 déc 2011 | 16 Comments | 4 086 vues]

J’avais promis de vous finir la série sur le petit cube. Et puis j’ai repris le boulot et surtout je me suis lancé dans un cube beaucoup plus gros de 9x9x9 qui est loin d’être aussi simple à réaliser.

Mais revenons à nos 64 leds. Nous avions un objet presque terminé. Il manque encore un peu de soudure pour aller alimenter les 4 couches d’anodes de notre cube.

Pour faire ça, le plus simple et robuste que j’ai trouvé consiste à déplier des trombones pour avoir des fils rigides, puis à replier une extermité, disons à 1cm du bout et de vous en servir pour relier chaque couche d’anode au bas de votre montage tout en étant sûr que le fil en question n’ira pas toucher d’autres parties du montage.

Lire la suite »

Electronique »

[13 juil 2011 | 8 Comments | 6 910 vues]

Vacances oblige, j’me suis lancé dans la construction d’un petit cube de led. Enfin, petit, 64 leds quand même.

Fiche pratique :

Combien de temps il faut ? Si vous êtes pas trop un manche au fer à souder, 4/5 heures, ça va.

Quel matériel il faut ?

  • 64 leds (si possible même marque, même couleur, même série)
  • une arduino
  • un morceau de planche d’au moins 12×12 et pas trop épais
  • un foret de perceuse à la taille de vos leds (5mm généralement)
  • du câble genre fil de téléphone
  • de quoi souder.
  • optionnellement, un veroboard de 10×15

Et c’est parti, on va faire un cube de 4 leds de côté :

On va commencer par la partie bricolage. Mesurez la patte la plus courte de vos leds, retirez 2 millimètres, et voila l’espacement entre vos trous sur la planche de bois. Et débrouillez-vous pour que ce soit droit, pas comme moi, quoi !

Lire la suite »

3615 my life, Electronique »

[9 juin 2011 | 8 Comments | 2 470 vues]

Crédit photo : Marlon J. Manrique

Un robot qui se promène tout seul, c’est fun, mais on s’en lasse vite, surtout quand on a peu de metres carrés exploitables. Comme je le disais dans l’article précédent, l’étape suivante, c’est de pouvoir piloter le robot.

Il y a la méthode cheap à l’ancienne, avec de l’infrarouge, mais ça marche franchement pas bien et la porté est très limitée. Ceci dit, c’est le plus facile à mettre en oeuvre et on peut faire parler n’importe quelle télécommande avec l’arduino, y compris le vieux bidule de l’ancienne freebox qui traîne dans un coin.

Mais pour faire une vrai télécommande, de nos jours, on utilise de la radio, et si possible, du 2.4Ghz, fréquence de résonance de l’eau apte à tous nous coller des cancer du cerveau (que j’ai toujours pas compris pourquoi, d’ailleurs … J’veux dire, pourquoi on a déployé tant de bidules qui utilisent cette fréquence ? pourquoi pas 3.4Ghz ?) Lire la suite »

3615 my life, Electronique »

[5 juin 2011 | 6 Comments | 1 135 vues]

Crédit photo : Loïc Twistiti

[On parle de la vitesse d'un robot hein... pour connaitre votre vitesse en planche à voile, le plus simple, c'est un GPS]


Je vous ai déjà plus ou moins montré comment un robot pouvait se promener tout seul sans se prendre les murs. Il existe, ensuite, deux grandes familles de mouvement :

  • Se promener en suivant les ordres d’un humain (ou d’un autre robot, pourquoi pas…)
  • Se promener tout seul suivant un parcours défini

Comme je suis un peu agité, je vais développer les deux en même temps, sinon, c’est pas rigolo.

Un préalable à beaucoup de choses, c’est de connaitre sa vitesse, autrement dit, savoir combien de mètres on a roulé depuis telle heure. Pourquoi ? Tout simplement parce que beaucoup de moteurs n’ont pas de notion de rotation, tournent plus ou moins vite selon le voltage de la batterie ou ce qui lui reste en stock, le robot est donc totalement aveugle quant à sa vitesse ou sa position dans son environnement. Lire la suite »

3615 my life, Electronique »

[4 juin 2011 | 2 Comments | 606 vues]

Les premiers temps, mon copain le robot se promenait avec un rack de piles sur le dos. C’était pas super sexy et ça tombait tout le temps. Sans compter la galère pour enlever les piles de l’engin, les charger, etc …

Bref, il fallait faire quelque chose. Si vous avez tout bien suivi, vous savez que j’ai un AR.Drone en pension à la maison pour quelques temps. A défaut de pouvoir le faire voler pour cause de grand vent ces temps-ci, j’ai mis à contribution la paire de batterie livrée avec puisqu’elles ont l’infini bon goût de rentrer au millimètre près à l’arrière du châssis du tank en construction.

L’engin dispose de deux connecteurs, l’un pour la charge avec 4 broches permettant de charger les deux cellules de la batterie de façon indépendante et un second pour la décharge qui porte le doux nom de Tamiya. Non, c’est pas une belle blonde, c’est un bout de plastique avec du métal dedans. Lire la suite »

3615 my life, Electronique »

[3 juin 2011 | 4 Comments | 681 vues]

Je vous ai promis de vous expliquer comment mon petit tank préféré faisait pour ne pas se manger les murs. Il n’est pas (encore) question de lui faire distinguer un mur d’une poussette ou du sac à main de madame, on va juste considérer qu’il ne faut pas foncer dans un obstacle (oui, le chat est un obstacle).

Pour faire ça, trois écoles s’affrontent :

  • Une caméra associée à un logiciel de reconnaissance de mouvement qui sait reconnaître le sol du reste et agir sur les moteurs en conséquence. Un peu overkill et trop gourmand pour une pauvre petite arduino.
  • Un émetteur / récepteur à ultrason qui va transformer votre engin en chauve souris qui saura à peu près ce qu’elle a devant elle (ou au moins les contours)
  • La même chose avec de l’infrarouge, beaucoup moins précis mais, au final, on s’en fiche pas mal, tout ce qu’on veut, c’est ne pas détruire le château fort en légo du petit dernier en tapant dedans

Je n’ai pas encore commencé le hack à proprement parler (dans le sens détourner des choses de leur usage d’origine), j’ai donc opté pour deux détecteurs de proximité déjà fabriqués y-a-plus-qu’à-brancher (7.5 $) que j’ai fixés sur la platine du tank avec des oreilles spécialement faites pour. La version Do It Yourself aurait consisté à trouver les composants et à les monter proprement sur un bout de circuit imprimé (probablement moins cher mais beaucoup plus long).

En pratique, comment ça marche ? On branche la chose à la masse et au 5 volts, puis, on branche la dernière patte sur une broche numérique de l’arduino (j’ai choisi 8 pour la gauche et 9 pour la droite). Il faut ensuite régler la sensibilité de l’engin avec un petit tournevis à l’arrière, ce qui permet de détecter la présence d’un objet devant « l’oeil » entre 15 et 200 centimètres. J’ai mis au plus court pour ma part, vu l’encombrement du sol de la maison :) Lire la suite »

3615 my life, Electronique »

[31 mai 2011 | 5 Comments | 1 406 vues]

Comme vous ne le savez peut-être pas, je suis en vacances longue durée et assigné à résidence. Les beaux-parents étant de la partie, j’occupe comme je peux mon temps libre.

Ça faisait un moment que je voulais me pencher sérieusement sur une petite carte que j’avais dans mes tiroirs depuis un moment : arduino.

Et puis, un camarade a eu la bonne idée de laisser son AR.Drone en pension chez moi, donc j’ai un peu joué avec.

Bon, faire clignoter des leds, c’est marrant, mais ça lasse vite et puis je suis plutôt du genre à faire ça avec un NE555, un PIC comme celui qui est embarqué sur les arduino, c’est un peu overkill.

Hacker l’AR.Drone qui n’a qu’un port USB peu accessible, c’était faisable mais je ne voulais pas casser le joujou qui coûte quand même une couille. Je pourrais tenter de monter un truc qui vole de A à Z, mais j’en connais qui s’y sont déjà cassé le nez et le porte-monnaie.

J’ai donc cherché un projet pas trop casse noix, mais un peu fun quand même, qui coûte pas trop cher en composants de base et qui puisse m’occuper quelques temps. Lire la suite »