Home » Archive

Articles tagged with: P2P

Comment ça marche, E-Monnaies, Nouveau monde »

[17 juin 2013 | 8 Comments | 2 133 vues]

20130617 - bitmessageA la faveur d’un article de l’ami Korben, Bitmessage a débarqué sur le devant de la scène people en France la semaine dernière.

De quoi s’agit-il exactement ? D’un réseau peer to peer de messagerie chiffré. Les principes de base sont les mêmes que le bitcoin (voir ma série sur le sujet) :

  • Aucune autorité centrale d’aucune sorte (pas même l’infrastructure DNS)
  • Chiffrement de bout en bout
  • Diffusion par inondation totale de l’ensemble du réseau (ou presque) Lire la suite »

Idioties, Legislation, Nouveau monde »

[6 mai 2013 | 2 Comments | 1 115 vues]
Crédit photo : Simon Cockell

Crédit photo : Simon Cockell

Avant tout, si vous ne l’avez pas encore lu, je vous recommande la lecture du texte de The Mentor (version originale / version française).

Au commencement était le réseau. Sont ensuite venus les outils. Puis les usages. Depuis, ce sont majoritairement les usages qui dictent l’évolution des outils.

Le premier couple outil/usage que vous avez connu, c’est Napster. Ça avait l’air gentillet, jusqu’à ce qu’un lobby dise le contraire. Et puis, ça a été l’escalade jusqu’à hadopi, malgré les cris répétés de ceux qui appellent encore aujourd’hui de leur vœux une adaptation du droit et de l’enseignement plutôt qu’une répression ou « pédagogie à 2 sesterces » façon bâton/carotte. Lire la suite »

3615 my life, Internet, Nouveau monde »

[6 sept 2012 | 2 Comments | 846 vues]

Crédit photo : Amin Nasr

Il y a 25 ans, quand j’ai commencé à brancher des ordinateurs ensemble via des réseaux plus qu’archaïque, j’étais l’exemple parfait de l’ado associal. Et puis, au travers des écrans, je me suis construit une vie sociale qui aujourd’hui ressemble à la vie sociale d’à peu près n’importe qui.

À l’époque, internet était perçu pour ce qu’il était : un repaire de barbus (ou en devenir pour les plus jeunes) socialement inadaptés et fondamentalement fêlés du ciboulot. Le fêlé, aujourd’hui, c’est précisément celui qui oserait dire ça. De bien moins fêlés râlent par contre de plus en plus sur le réseau et ses acteurs, les accusant de tous les maux, la destruction de la sacro sainte « valeur » en tête. Lire la suite »

Comment ça marche, HADOPI, Internet, Legislation »

[26 jan 2012 | 10 Comments | 1 716 vues]

[La rédaction de ce billet à donné lieu à la mise à mort d'une tablette de milka noisette. RIP.]


On s’accorde à marquer le début de ce que presque tout le monde appelle le peer2peer en juin 1999 avec la naissance de Napster. En plein gonflement de la bulle internet, les FAI voient déferler quantité de nouveaux abonnés qui n’ont d’autre idée que d’aller chercher de la musique sur ce nouvel outil (presque) tout beau (presque) tout neuf.

En réalité, internet dans son intégralité fonctionne sur un mode pair à pair, puisque, si vous avez tout bien lu le présent blog, vous savez que votre connexion internet n’est (en principe) pas différente de celle utilisée par les serveurs de (feu) megaupload, si ce n’est le débit disponible. Comprendre par là que vous pouvez, comme (théoriquement) tout le monde devenir émetteur de service sur le réseau avec votre petit ordinateur planté derrière sa machinbox. Vous êtes donc un pair comme un autre sur le réseau et discutez de pair à pair avec les autres. Lire la suite »

Internet, Nouveau monde »

[6 déc 2011 | 3 Comments | 1 445 vues]

Crédit photo : Romy Duhem-Verdière

[Ce billet est signé Laurent Chemla suite à une commande de ma part sur le thème de l'inter-médiation. Le challenge était 10000 signes. Il y en a 3000 de trop mais ils valent leur pesant de cacahuètes !]


Quand j’étais jeune — à l’époque où le Mini­tel n’était même pas encore entré dans nos foyers, c’est dire — j’ai com­mis ce qu’il faut bien appe­ler un livre (bien qu’il ne s’agisse en réa­lité que d’un banal recueil de lis­tings de pro­grammes en Basic pour le micro-ordinateur Oric-1).

Bien que for­cé­ment génial et réso­lu­ment inno­vant (il y avait, je me sou­viens, des plumes qui tom­baient aléa­toi­re­ment du haut de l’écran et qu’un pous­sin devait récu­pé­rer en bas mal­gré leur tra­jec­toire biza­roïde), il ne s’en est guère vendu et mon éditeur de l’époque m’en avait expli­qué ainsi les raisons:

«Tu vois, on est une petite mai­son. Du coup on est pas dis­tri­bués par­tout comme les grands, qui peuvent dire — par exemple à la FNAC -: prenez-moi tous les livres que je publie, même les daubes, et diffusez-lez. Sinon quand je publie­rai un grand auteur connu je me pas­se­rai de vos services».

Ce fut ma pre­mière expé­rience dans le domaine de la dis­tri­bu­tion et j’en ai retenu une règle: qui maî­trise un réseau de dis­tri­bu­tion maî­trise le contenu qui y est dif­fusé (j’ai aussi retenu le fait que mon génie ne serait jamais reconnu à sa juste valeur mais c’est un tout autre sujet). Lire la suite »