Home » Archive

Articles tagged with: small is beautiful

3615 my life, HADOPI, Nouveau monde »

[4 Nov 2011 | 2 Comments | 538 vues]

Crédit photo : Jimmy Flink

La bafouille qui suit à été écrite pour rejoindre d’autres contributions du même type dans un booklet à propos de l’intermédiaition. Elle est également publiée dans sur le forum des labs traitant du même sujet.


Les hommes ont, depuis toujours, eu besoin d’intermédiaire pour communiquer. Le premier facteur déclenchant l’intérêt d’utiliser les services d’un intermédiaire a probablement été la distance entre deux personnes.

L’intermédiaire a, de tout temps, été partie prenante dans la transaction commerciale pour le rôle de facilitateur qu’il y a joué : que ce soit via un négociant au fait des us et coutumes de deux pays par exemple, ou via une boutique physique où une personne qui produit quelque chose peut l’exposer dans l’attente qu’un acheteur vienne le voir et s’en porte acquéreur, voire plus simplement, via une entreprise de transport de colis lorsqu’on veut faire parvenir un objet à quelqu’un.

*

Dans les domaines de la création en général, les intermédiaires peuvent être de deux grandes familles : ceux qui participent à la création de l’œuvre et ceux qui participent à son rayonnement. Les premiers ne sont pas à proprement parler des intermédiaires : ils créent tout autant que l’auteur ou l’interprète. Quant aux seconds, le rayonnement d’une œuvre pourrait lui-même être considéré comme un art, mais je fais le postulat de départ que ce n’est pas le cas. Lire la suite »