Home » Comment ça marche, Internet

Comment devenir hébergeur (2 – Adresses)

30 août 2010 1 333 vues 4 commentaires
tags : , ,
Download PDF

Comme je l’ai déjà dit dans le dossier sur la création d’un fournisseur d’accès, chaque ordinateur connecté à internet avec une adresse IP publique peut être une source de contenu visitable par tous les internautes. C’est ce qui fait la force du réseau et qui le différencie d’une plateforme centralisée de distribution de contenu comme la télé ou notre bon vieux minitel. Vous pouvez monter un moteur de recherche sur votre PC au fond de votre garage, et si vous êtes doués, vous arriverez la ou est arrivé Google aujourd’hui. Plus traditionnellement, lorsque vous faites du peer2peer, vous devenez producteur de contenu sur internet.

Lorsqu’on fait de l’hébergement de contenu de manière professionnelle, on installe généralement ses serveurs dans un datacenter afin de bénéficier de connexions très haut débit, d’une certaine sécurité pour le matériel et pour l’alimentation électrique. Il n’est cependant pas nécessaire de faire tous ces investissements pour distribuer du contenu de la même manière qu’il n’est pas nécessaire de posséder des routeurs hors de prix et des fibres optiques sous les trottoirs pour devenir fournisseur d’accès.

Le seul impératif, quoi que contournable lorsqu’on veut vraiment, c’est de disposer d’une adresse IP fixe. C’est le cas chez tous les bons FAI associatifs que vous commencez à bien connaitre si vous suivez ce blog mais on en trouve aussi, gratuitement ou moyennant une option peu onéreuse, chez les grands FAI nationaux commerciaux.

Pour connaitre votre adresse, un petit tour sur ici ou sur l’un des multiples services de ce genre vous renseignera rapidement.

Une fois que vous avez une adresse IP fixe, si vous prenez la peine d’installer un logiciel permettant de distribuer du contenu web (nous y reviendront plus tard), tout le monde pourra y accéder en tapant http://<votre_adresse_ip>/ dans son navigateur. Par exemple, vous pouvez tout à fait accéder à Google en tapant http://209.85.229.147/. Notez que ce n’est pas le cas de tous les sites, tout dépend de leur configuration interne. Les serveurs DNS sont la pour vous aider (voir cet article pour les bases à ce sujet).

Il faut reconnaître que ce n’est pas super sexy sur une carte de visite. Généralement, le fournisseur d’accès attribue un nom à chaque IP pour pouvoir s’y retrouver en interne. Par exemple, chez Free, on pourrait trouver une machine qui aurait pour nom mtl93-13-78-289-134-191.fbx.proxad.net (ne cherchez pas, ça n’existe pas). Il faut bien reconnaître que « venez voir mon site, http://mtl93-13-78-289-134-191.fbx.proxad.net/ » c’est encore moins bien.

Mais il est tout à fait possible, même pour le commun des mortels, de faire pointer un nom de domaine sur l’adresse de son ordinateur chez soi. Vous pouvez par exemple vous rendre chez n’importe quel registrar, par exemple Gandi, pour acheter le nom de domaine chez-moi.fr (ne cherchez pas à l’acheter, il existe déjà) et, dans l’interface technique proposée, leur dire de faire pointer ce nom de domaine sur votre adresse IP. Et voila, un internaute quelconque peut à présent taper http://www.chez-moi.fr/ et venir chercher du contenu sur votre ordinateur sans avoir à se souvenir de l’IP ou d’un nom farfelu.

Enfin, pour ça, il faut travailler un minimum et installer quelques logiciels pour distribuer du contenu. Théoriquement, si vous n’avez rien fait en ce sens, votre ordinateur ne répondra rien et le visiteur malchanceux obtiendra juste une erreur dans son navigateur.

Notez que techniquement parlant, rien ne s’oppose à ce que vous utilisiez un nom de domaine terminant par autre chose que .FR ou .COM. Par contre, administrativement, vous ne pourrez peut-être pas obtenir tout ce que vous voulez. Par exemple, l’enregistrement du .FR est reservé aux personnes (morales ou physiques) demeurant sur le territoire Français mais n’importe qui peut acheter et utiliser un .BE (Belgique). Les tarifs d’enregistrement sont également très variable, y compris au sein d’une même extension, le marché étant complètement libre. Vous trouverez par exemple, au moins cher, un .COM pour 6 euro par ans alors qu’il n’est pas rare de devoir débourser 60 euro ou plus pour un .JP (Japon).

La suite dans le courant de la semaine, j’essaierai de vous parler des logiciels et je ferais peut-être une petite parenthèse sur les routeurs et les box de fournisseurs d’accès qui doivent être un peu configurées pour que ça marche.

4 Comments »

  • buzut said:

    « Le seul impératif, quoi que contournable lorsqu’on veut vraiment, c’est de disposer d’une adresse IP fixe. »

    Sans me macher toute l’explication, je veux bien que tu me mettes sur le chemin. Si t’as pas d’ip fixe comment on fait pour joindre ton serveur ?

  • Bruno (author) said:

    Ben .. quand ton serveur change d’IP, il va s’en rendre compte, et informer le serveur DNS qui gère ton nom de domaine, que l’IP a changé.

    C’est par exemple ce que propose un service comme dyndns.

    Du coup, tu pourra dire « www.mondomaine.com pointe vers moi.dyndns.com » et quand ton IP changera, moi.dyndns.com aussi et du coup http://www.mondomaine.com aussi.

  • Buzut said:

    Ah oui oui avec dyndns ! Ça reste quand même un peu de la « triche » puisque dyndns te fourni une ip fixe au final!
    Dun autre coté, si t’installes un serveur dns classique sur ta machine avec une ip dynamique, vu le temps de propagation dns, le serveur risque d’être injoignable souvent…

  • Bruno (author) said:

    euhh non, dyndns te fourni un nom qui pointe sur ton IP pas fixe :)

    et le « temps de propagation DNS » peut être d’une minute si tu veux :)

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


+ 7 = onze