Home » Archive

Articles tagged with: banque

E-Monnaies »

[5 Feb 2020 | No Comment | 294 vues]

[j’avais fait figure d’early adopter lors de quelques articles sur la blockchain en 2013, j’ai continué à m’y intéresser entre temps, et avec tout ce qui bouillonne dans ce milieu qui n’est plus si petit que ça, ça vaut la peine de passer un peu de temps à faire le point. Full disclo : j’ai, bien malgré moi, plus de sous en cryptomonnaie que de sous à la banque à l’heure actuelle]

Si vous ne voulez pas vous taper beaucoup de littérature ni comprendre les fondamentaux techniques de la chose, il suffit de savoir que la blockchain permet de créer et d’échanger des bidules numériques. Là ou internet permettait jusqu’à présent de copier indéfiniment des choses (quand je t’envoie une vidéo de chatons, tu as la vidéo de chatons et je l’ai aussi : elle a été copiée), la blockchain permet, au travers du réseau, d’envoyer un bidule numérique d’une personne à une autre. Après l’envoi, le destinataire a le bidule numérique et l’émetteur ne l’a plus. Lire la suite »

E-Monnaies, Legislation, Nouveau monde »

[4 Aug 2014 | 5 Comments | 1 166 vues]

Petit manuel concernant la bonne gestion des cryptomonnaies à destination de l’état


Crédt photo : Duncan Rawlinson

Crédt photo : Duncan Rawlinson

Pourquoi est-ce que nos monnaies marrantes font des sueurs froides aux états ? Parcequ’ils se disent que les gens sont des filous et que leur premier but dans la vie est de frauder l’administration fiscale. Du coup, qui dit absence de traçabilité de l’argent dit absence d’impôt.

La version officielle du discours, c’est la noble lutte contre le terrorisme, la pédophilie, la drogue ou tout autre chose vilaine à l’esprit de la majeure partie de nos concitoyens. C’est de la poudre aux yeux, puisqu’on sait fort bien que la traçabilité des cryptomonnaies majoritaires est quasi garantie, si on met de coté les services de blanchiment qui ont de toute façon une fâcheuse tendance à disparaître ou à se faire tellement petits qu’une utilisation majoritaire est peu probable. Lire la suite »

Idioties, Legislation, Nouveau monde »

[6 May 2013 | 2 Comments | 1 156 vues]
Crédit photo : Simon Cockell

Crédit photo : Simon Cockell

Avant tout, si vous ne l’avez pas encore lu, je vous recommande la lecture du texte de The Mentor (version originale / version française).

Au commencement était le réseau. Sont ensuite venus les outils. Puis les usages. Depuis, ce sont majoritairement les usages qui dictent l’évolution des outils.

Le premier couple outil/usage que vous avez connu, c’est Napster. Ça avait l’air gentillet, jusqu’à ce qu’un lobby dise le contraire. Et puis, ça a été l’escalade jusqu’à hadopi, malgré les cris répétés de ceux qui appellent encore aujourd’hui de leur vœux une adaptation du droit et de l’enseignement plutôt qu’une répression ou « pédagogie à 2 sesterces » façon bâton/carotte. Lire la suite »

Nouveau monde »

[15 Feb 2012 | 2 Comments | 900 vues]

[Le texte ci-dessous est l’oeuvre de Jean Dornac initialement publié sur le blog Etat Critique et reproduit ici avec son aimable autorisation. Il fait grandement écho à ma vision du monde du travail. Non qu’être à son compte soit une solution magique au problème qu’il décrit, mais c’est peut-être un début de piste]


Lorsqu’un peuple est saigné comme l’est le peuple grec, il faut se poser nombre de questions, dont celui du travail salarié.

Cela fait des années que je me pose la question du sens de ce fameux « travail salarié ». Pour être passé par là, de trop nombreuses décennies, je ne sais que trop bien qu’il s’agit d’un bien méchant attrape-nigaud. Seulement, voilà, la société est organisée ainsi depuis un peu moins de deux siècles, depuis que nos lointains parents quittèrent leurs champs aux récoltes aléatoires selon les bons vouloirs d’un ciel et d’une météo rarement favorables…

Travailler pour un autre contre un salaire n’est pas, en soi, choquant. Mais travailler pour un véritable capitaliste, totalement pris dans son idéologie et ses intérêts personnels, peut s’avérer rapidement dramatique. On y perd sa liberté et son âme. Lire la suite »

Idioties, Passes temps »

[21 Mar 2011 | 8 Comments | 1 219 vues]

A l’occasion de l’éradication du dernier Windows XP au bureau, l’éternel problème du foutu lecteur de carte à puce que la banque nous a fourgué il y a 10 ans pour faire des prélèvements automatiques revient sur le tapis.

Cette charmante petite chose porte le doux nom de « Caroline », charmante demoiselle fabriquée par une boite qui s’appelle Covadis et qui n’a qu’une seule utilité : prendre toujours la même carte, se faire taper dessus toujours le même code à 4 chiffres, soit disant pour sécuriser la transmission et la validation de nos trames contenant les coordonnées bancaires de nos clients et fournisseurs pour ordonner des prélèvements pour les uns et des virements pour les autres.

Laissez-moi vous faire un peu le détail : Lire la suite »