Home » 3615 my life, Nouveau monde

Harcèlements

2 août 2012 1 339 vues 9 commentaires
tags : , , ,
Download PDF

Crédit photo : Didier Cataldo

De prime abord, tu pourrais penser que je suis la personne la moins bien placée pour parler de harcèlement en ce bas monde. Pour commencer, j’ai eu droit à un chromosome Y, ce qui m’évite 99.9% des gros mufles qui ne s’en prennent qu’aux doubles X. Ensuite, ma carrure calme le gros des ardeurs en ce qui concerne les autres types de harcèlement (« ouhh il est tout p’tit », « ouuuhh il est tout gros »…)

Je dois bien avouer que depuis que j’ai fini ma croissance et que j’ai des poils au menton, je peux compter sur les doigts d’une seule main les gens qui m’ont emmerdé. Corollaire intéressante pour ma tranquillité et celle de mes proches, quand je me promène en charmante compagnie, la personne concernée ne se fait pas emmerder non plus.

Oui mais…

Avant ce moment jouissif où, passé les 180cm, j’ai continué à pousser comme un arbre, c’était moins rigolo. Mais même maintenant, mes oreilles bioniques me permettent d’entendre très distinctement ce banc de greluches qui se met à pouffer de rire 15 mètres derrière moi, tantôt pour ma taille, tantôt pour mes fringues. Mon oeil de faucon remarque parfaitement ce type qui me détaille de bas en haut depuis l’autre coté de la rame de métro, tantôt l’air condescendant « ça doit pas être facile pour les cervicales tous les jours », tantôt l’air défiant « c’est pas parce que t’es grand que tu m’fais peur ».

Et tu sais quoi, amie lectrice ? C’est quotidien. Comme ce #harcèlementderue que tu dénonces depuis quelques jours sur Twitter.

Mais tu sais quoi ? Ça fait bien longtemps que ça m’en effleure une sans faire bouger l’autre. Tous ces gens peuvent bien continuer à vivre leur vie de cette façon si ça les chante, c’est pas mon problème.

Mais du coup, je me sens un peu obligé de verser de l’eau dans ton vin, amie harcelée. Dénoncer en meute les comportements disgracieux, voire, pour certains, franchement dégoûtants, OK, pourquoi pas. Je suis pas bien sûr que ça ne les fasse pas encore plus marrer dans leur bêtise chronique, mais passons. Par contre, assimiler un compliment du type « Vous êtes charmante » à du harcèlement, même quand il est dit sur le ton qui convient aux relations sociales normales, je dis stop.

Que tu t’habilles avec une minijupe et un décolleté plongeant, je sais bien que c’est pas pour appâter le chaland (quoi que certaines doivent bien le faire pour ça), c’est probablement parce qu’il fait chaud, ou que tu te sens bien dans ces fringues là, ou encore pour faire plaisir à la personne qui partage ta vie et avec qui tu vas déjeuner… Mais eh, tu fais aussi plaisir à beaucoup de gens que tu croises avec ta tenue, et s’ils sont en majorité trop renfermés pour laisser paraître leur admiration, certains sont plus expressifs. Ça va du sourire au petit mot glissé entre les portes du métro, et il ne faut pas s’imaginer que toute personne faisant un compliment sur ton décolleté pense immédiatement à tout un tas de trucs obscènes (quoi que…) ni qu’elle te prend pour un tas de viande qu’elle mettrait bien dans son lit. Non, non. Juste le plaisir de se faire ébouriffer les yeux et de le signaler poliment et avec respect.

Au passage, il m’arrive d’avoir les yeux ébouriffés par un tshirt ou une coupe de cheveux… D’un mec. OK, j’avoue que c’est plus rare, mais pas inexistant.

Je suis bien d’accord que l’accumulation de saloperies finit par faire passer tout et n’importe quoi d’approchant pour de la merde, mais si par bonheur les incivilités disparaissaient du paysage, je ne suis pas certain qu’elles ne resteraient pas coincées dans la tête des gens… Ce qui serait probablement, à la longue, bien pire. Et encore, ça doit déjà être le cas pour bon nombre de gens chez qui la bonne éducation rivalise avec les pulsions primaires.

Et puis je ne vais pas faire semblant d’être indifférent pour tenter de gommer les mauvais agissements d’abrutis. Ce serait leur donner trop d’importance.

Bref, continue donc à mettre les fringues que tu veux, moi, j’aime ça. Même si tu mets un sac. Et si parfois je te fais un sourire, avant de piquer une grosse colère, regarde, j’ai une bague à l’annulaire gauche et elle n’est pas la que pour décorer ou tromper l’ennemi :)

9 Comments »

  • Anne-Sophie said:

    En lisant la phrase assimiler un compliment du type « Vous êtes charmante » à du harcèlement, même quand il est dit sur le ton qui convient aux relations sociales normales, je dis stop., j’ai l’impression qu’on ne parle pas du même type de remarques. Et quand à la phrase le signaler poliment et avec respect, ça devient vraiment clair. A aucun moment, l’homme qui vient te toucher les fesses ou te demander si tu veux un petit coup de bite pour te rendre le sourire ne fait preuve de respect.

    J’ai l’impression que l’ampleur du phénomène dépasse complètement les (certains ?) hommes, et que vous prenez les femmes pour des chouineuses qui aiment râler dès qu’on leur fait un sourire dans le métro… On est loin du compte, mais ça doit probablement vous rassurer d’y croire…

  • patpro said:

    Salut Anne-Sophie, content que tu passes par ici parce que justement je trouvais que l’article de Spyou était le pendant à celui que tu as pu poster il y a quelques semaines sur un sujet similaire.

    À titre personnel je rejoins un peu Spyou, et je pense que les gens devraient faire la part des choses entre un compliment sympa lancé sans lourdeur, et le harcèlement. Si on ne prend plus la peine de faire la différence on va se retrouver avec des rames de métro « seulement pour les filles », des clubs de sports « seulement pour les filles », des horaires de piscine « seulement pour les filles », des … ha mince, ça existe déjà.
    De manière générale, quelque chose dans notre société encourage le cloisonnement, la mise en ghetto, la ségrégation, le communautarisme, et c’est MAL.
    Je suis bien d’accord qu’une minette en minijupe ne mérite pas de se faire tripoter, et n’invite personne à la harceler. Les vrais comportements qui posent problème doivent être combattus, mais pas plus. Un sourire ou un mot gentil ne sont pas des agressions. Ceux qui font l’amalgame sont aussi dangereux que ceux qui se livrent vraiment à du harcèlement. Leur action à la fin est liberticide, et stupide.

    Et je ne prends pas les filles pour des chouineuses, j’ai bien trop de respect pour elles ;)

  • Bruno (author) said:

    @Anne-Sophie : Je faisais écho à quelques articles que j’ai lu sur le sujet, qui listaient de façon se voulant exhaustive, toutes les petites phrases « qui font plaisir » … Et parmi elle, se retrouve souvent, le « vous êtes charmante ». Celui qu’on imagine très bien dit sur un ton vicelard avec un sourire en coin, mais qui peut aussi être exprimé tout autrement.

    Je me suis peut être un poil mal exprimé, le fond de mon propos étant de dire que, pour ce qui me concerne, je n’arrêterais pas de sourire ou de complimenter des inconnu(e)s sous prétexte que d’autres le fond de manière déplacée/salace/insérer autre qualificatif idoine :)

  • Neelia Plum said:

    Depuis que le #harcelementderue est paru, c’est fou le nombre de types qui donnent leurs avis…
    Bon, pour une fois, je dois avouer que le tien n’est pas insupportable à lire, bien écrit et assez juste.
    Sauf sur un point : les filles ne sont pas stupides ou hystériques et ne vont pas s’énerver à chaque fois qu’un type leur adresse la parole. Non, on s’énerve uniquement contre les mufles, les porcs, ces mecs qui se croient drôles avec leurs sourires salaces, leurs regards bien appuyés, leurs blagues vaseuses et leurs petites réflexions obscènes.
    Personnellement je fais la part des choses. Un homme qui me fait un sourire et qui me glisse un « vous êtes charmante », « vous êtes jolie » et qui passe sa route, j’accepte le compliment, je dis merci.
    Mais il y a l’art et la manière…

    Et bien sûr, je ne m’étendrai pas sur ceux qui passent directement à « Vazy t’es trop bonne ! »

    Alors oui, continue de sourire et de glisser un compliment quand tu croises une jolie fille, si c’est fait de manière courtoise, elle appréciera.
    Et oui, la drague de rue doit conserver sa place tant qu’elle est faite de manière polie et raisonnable…

    Au plaisir de lire tes prochains posts.

    (ps : désolée que tu subisses également une sorte de harcèlement et tant mieux si ça te passe à 10 000 au dessus mais d’après ton descriptif, tu n’es apparemment pas le genre de mec qui se fera emmerder de front et si le cas échéant tu tombes sur une bande de débiles qui aura envie de se mesurer à toi, tu sembles avoir suffisamment de ressources pour t’en sortir. MAIS tu es un homme, et le harcèlement dont les filles sont victimes est bien moins facile à ignorer, pour te donner une idée, on a un peu l’impression d’avoir une cible accrocher sur la poitrine, les jambes et les fesses. Et pas nécessairement dans cet ordre… Et bien que je considère qu’il est vain de prendre en compte l’avis de personnes totalement étrangères, c’est tout de même lassant et parfois blessant d’avoir l’impression d’être considéré comme un bout de viande, de ne pas pouvoir sortir seule le soir sans avoir cette petite voix qui te dit que tu te mets peut être en danger…)

  • Bruno (author) said:

    @Neelia : je sais que c’est dommage d’en arriver là pour vivre normalement, mais il y a de très bons sports de self-défense, qui en plus sont agréable à pratiquer et détendent pas mal.

    Ça ne permet probablement pas de se tirer de toutes les situations, mais c’est le genre de chose de nature à amoindrir, si ce n’est faire taire la petite voix, et être donc encore plus détendue :)

  • Geli said:

    D’abord pardon, le français n’est pas ma langue maternelle. J’ai juste une chose à dire: Bien sûr c’est plus facile pour vous de dire « Ça fait bien longtemps que ça m’en effleure une sans faire bouger l’autre » avec vos 1,80m. C’est pas la même chose pour une femme qui est normalement plus petite et plus faible que l’homme moyen, et qui a droit à des « salope, va » aggressives si elle ne réagit pas. On a toujors peur que ça dégénére, et après on fait quoi? Tout les cours d’auto-défence n’aident pas ici si l’homme est très simplement plus fort.

  • Bruno (author) said:

    @Geli : Tu es toute excusée :)

    Je suis tombé sur un article qui parle d’auto-défense. Elle ne recouvre heureusement pas que le simple aspect physique. On peut se défendre avec de nombreux moyens :

    http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=60

  • Anne-Sophie said:

    @patpro et @bruno : On est d’accord que le sourire à une jolie fille (ou à un mignon petit bébé, un jeune couple, quelqu’un qui baille en même temps que nous…) n’est pas intrusif. Mais le « compliment » oral, c’est plus délicat à qualifier.
    Comment faire la différence entre un compliment et du harcèlement ? Est-ce que le jeu de certains n’est justement pas de choisir des mots connotés comme « gentils », mais pour faire passer un message pas tout à fait sain ? Un « Vous êtes charmante » peut être dit de 1000 manières différentes, et peut être reçu d’autant de manières. Qui doit juger ? Et à partir de quand les propos ne sont plus gentils, mais juste salaces ? Par exemple, l’autre jour on m’a abordé : « Hey, mademoiselle, j’ai envie de vous embrasser ». Comment dois-je le qualifier : harcèlement ou compliment ? Je n’aurais jamais la réponse, mais je peux donner ma réaction : je n’ai pas répondu, j’ai accéléré le pas et serré mon sac plus près de moi.

    Naïvement, j’aimerais en fait qu’on fasse au jugement de la victime : si elle a l’impression d’avoir subit du harcèlement, ça en était probablement. Je me rends bien compte que ça ne marche pas tout le temps, mais je refuse de croire le contraire : que le harcèlement de rue ne soit qu’une histoire de compliments à des filles mal lunées.

  • helium said:

    @Anne-Sophie : on sent le malaise sociétal au travers de tes propos…
    Pour ma part je rejoins spyou. Le truc c’est qu’a force de vouloir TOUT réglementer et dramatiser on en arrive à freiner les relations humaines et à la séparation des sexes purement et simplement. Cela me rappel certaines mouvances religieuses.

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


− six = 1