Home » 3615 my life, Domotique, Idioties

Domotique, nuage et sécurité

27 février 2013 1 764 vues 17 commentaires
tags : , , , , , ,
Download PDF
20130226 - sécurité police

Crédit photo : Laurent Diebold

On va laisser de côté la technique le temps d’un article.

Tout le monde prédit l’avènement de l’ère de la domotique… Depuis au moins 20 ans. C’est un vieux serpent de mer, donc. Mais ce coup ci, on a peut-être ferré le poisson avec l’entrée de nos amis gros fournisseurs d’accès internet sur le marché, SFR en tête avec son offre « SFR home ». La domotique qu’elle est pas cher et assortie d’un contrat d’intervention avec EuropAssistance en un clic sur votre iphone, pour SEULEMENT 20 € par mois. Ça donne envie d’applaudir des deux mains en faisant des bruits d’otarie, hein ? Ou pas.

Outre le fait que ce produit est une (vaine ? va savoir) tentative de reproduire le modèle économique du téléphone mobile sponsorisé pour ENCORE s’en mettre plein les poches (voir l’article de l’ami Guillaume sur le sujet), c’est surtout une vaste fumisterie. Cela dit, s’ils arrivent à vendre 20€ par mois l’équivalent d’une redirection de port dans un routeur nat et une presta humaine qui devrait être incluse dans toute assurance habitation, tant mieux pour eux. Mais cessons de taper sur SFR, parce qu’ils sont loin d’être les seuls à être au top du bingobullshit et puis ils en sont à leur tour de chauffe, on est pas à l’abri d’un coup de bol à l’avenir.

« La domotique c’est facile »

Oui, c’est comme internet, quand on sait s’en servir, tout coule de source. Sinon, on galère comme une buse. Quand on voit les clips et pub présentant la domotique « grand public », tout est simple. On prend la petite boite, on la met dans le coin de l’entrée, et hop on peut voir son gosse rentrer de l’école et faire coucou sur son smartphone alors qu’on est coincé en réunion.

On achète le pack bidule, et hop on s’installe confortablement sur son canapé et on ferme les volets avec son laptop.

Ouais, dans la vie, c’est moins rose quand même. J’admet que placer une webcam à l’endroit qui va bien pour filmer ce qu’on veut doit être à la portée de n’importe qui. Par contre, savoir où et comment placer un détecteur de mouvement, c’est une autre paire de manches : j’ai trouvé, pendant la rénovation de @maisonquitweet, un détecteur de mouvement quasi flambant neuf qui scrutait avec insistance… le mur du fond du garage.

Quant à câbler un module pilotant les volets, il faut à minima avoir les bases de l’électricité et une motorisation de volets compatible.

« La domotique, ça fait alarme aussi »

Une fois que notre apprenti domoticien a bien engraissé son électricien qui lui a installé sa solution prétendument plug & play & pochermonfils, il va aller acheter d’autres trucs pour aller avec. Parce que sauf si on habite un placard à Paris, ben des fenêtres on en a un peu plus que deux et des lumières un peu plus que trois. Il va aussi aller acheter une sirène parce que ses détecteurs de mouvement, faut bien qu’ils servent à quelque chose.

Et puis il va se sentir en sécurité avec son super beau système d’alarme connecté à internet et à un tap de smartphone d’un gros gorille de chez EuropAssistance. Et puis un jour il se fera cambrioler. Peut-être même qu’il aura du bol et que la sirène hurlera tout ce qu’elle sait, mais ça n’intéressera personne, ça fera juste râler la voisine. Et le temps qu’il s’aperçoive que sa maison lui a envoyé un SMS de détresse et qu’il entre en contact avec la boite d’intervention, son homecinéma, son laptop et la boîte de bijoux de madame seront déjà loin loin loin.

Et ça, c’est dans le meilleur des cas, si tout se passe bien. Quand on voit comment ça marche bien internet pour la moyenne des gens, on rigole un peu. Et je vous parle pas du cambrioleur un peu équipé moderne qui désactivera tout ce bordel en un clic avant de donner un gentil coup de pied dans un volet.

« Vous avez besoin de sécurité, le monde il est vilain méchant bouuuuh ! »

Quoi qu’on pense du sujet, on ne peut pas soutenir que c’est complètement faux. De mon coté, j’ai poussé loin les recherches de solution de dissuasion et de contre mesures pour finalement tout laisser tomber. Une maison, c’est comme une box sur internet : un type qui veut rentrer, y rentrera, no mater what.

Ceci dit, ça n’empêche pas d’adopter les bonnes pratiques quand on se vante de vendre de la sécurité aux gens. En vrac et de façon non exhaustive :

  • On ne prétend pas qu’un bidule wireless offre la même garantie d’efficacité qu’un bidule câblé. Et si on utilise un truc qui s’en approche (chiffrement, double ou triple fréquence, détection de brouilleurs…) on le met en avant dans sa plaquette commerciale.
  • On n’essaie pas de rassurer les gens avec des bidules de backup foireux quand à côté on vante une installation super simple alors qu’une alarme ça se fait installer par un professionnel qui connaît son métier.
  • On n’utilise pas des réseaux vulnérables et non surveillés (internet, 3G, wifi…) pour assurer la base de la sécurisation des biens et des personnes. Une alarme, ça se branche à minima sur une ligne RTC classique avec un dialer qui téléphone au centre d’intervention ou, mieux, avec une liaison directe depuis le NRA avec le centre en question (ça s’fait plus trop, de nos jours, je crois)
  • Et surtout, SURTOUT, on ne propose pas un bidule centralisé au beau milieu d’internet qui permet au client d’accéder à sa maison. Même si c’est sexy sur le papier et que « cloud » ça fait vendre en ce moment.

Non, on NE FAIT PAS ÇA.

D’abord parce qu’internet est un bidule acentré qui permet fort simplement de faire causer deux ordinateurs (au hasard le mobile du user et la box à la maison) DIRECTEMENT.

Mais aussi et surtout parce que toute la belle sécurité, à supposer que le client ait su tout bien installer comme il faut, elle vaut pas tripette si la première injection SQL venue sur le serveur du fournisseur de la solution permet de faire sonner toutes les sirènes de tous les clients à 4h du matin ou, moins drôle, d’ouvrir tous les volets et toutes les serrures.

En bref, la propagande sécuritariste, non seulement ça pue, mais en plus quand c’est que du vent, on sent la mauvaise odeur de très loin.

« La domotique, c’est le confort et la belle vie »

Ça va surtout être la belle vie de toutes ces boites qui nous sucent des données personnelles à longueur de temps. Imaginez le rêve, avoir une vidéo live dispo quand on veut de dedans votre maison, savoir qui vient chez vous, quand, à quelle fréquence, qui passe le plus de temps aux chiottes, qui est fan inconditionnel de nutella, etc.

Bref …

Cantonnez-vous aux webcams qui permettent de vérifier que bébé est pas en train de s’étouffer dans son vomi quand on regarde un film dans le salon et laissez la sécurité aux gens dont c’est le métier.

Merci.

17 Comments »

  • GuiguiAbloc said:

    Clap Clap Clap :) Très bon billet (comme d’habitude) ou je te rejoins totalement

  • Richard said:

    A noter que MyFox a un peu près le même comportement que SFR. (Abonnement assez cher, matériel cher également, pour pas forcement grand-chose dedans, tout en wireless, mais d’après leurs notices, avec détection de brouillage et cie…)

    Le truc marrant chez eux, c’est qu’assez régulièrement, ils mettent à jour leurs serveurs qui gèrent les alarmes… et ces imbéciles (il n’y a pas d’autres termes) envoient un mail 7 jours avant pour annoncer que durant la phase de maintenance, toutes les installations seront désactivées et que donc aucune maison ne sera protégée…

    Et COMBO GAGNANT, généralement, pour éviter tous désagréments, ils le font …. en été, ou pendant les vacances, en pleine nuit \o/

  • satanas_g said:

    Comme d’hab. t’as toujours le bon angle sur ces sujets là !

  • EulGarsZeugri said:

    Bon je t’ai promis une réponse et je vais la faire mais plus je relis ton article et plus je trouve que c’est un beau patchwork de bullshit.

    Je vais commencer par les trucs qui m’ont pas plu, quelques morceaux choisis :

    Tu commences en parlant du serpent de mer de la domotique et tu craches sur un produit justement pensé pour le grand public (installable en 1h par madame michu, sans trous dans les murs, sans clous, vis et autres).

    Tu commences en disant que tu ne vas pas parler de technique pour présumer ensuite que c’est une « redirection de port dans un routeur nat ». Quand on sait pas comment marche le produit il vaut mieux pas en parler justement ;)

    M’a pas plu non plus les comparaisons avec ta propre experience de domotique. En effet, on ne compare pas une Rolls-Royce (ton install, sur mesure et faite avec amour et savoir faire) et … une Fiat Panda. De loin les deux roulent, ont 4 roues mais c’est pas le même prix, perfs, etc.

    M’a pas plu le coté procès d’intention (injections SQL, etc.). Là pour le coup c’est toi qui joue sur l’argument sécuritaire pour faire croire que Home souffrirait de défauts de sécurité….

    J’ai bien ri sur ton histoire de « non on fait pas du sans fil pour le backup mais de la ligne de cuivre ». C’est vrai, il est plus facile de couper le réseau cellulaire que la ligne de cuivre qui fait le backup ;)

    J’ai bien ri aussi sur le coup du « detection de brouillage & co ». Je pense que tu mélanges ce qui te fait envie à toi et ce que tu es capable de réaliser et ce qui est faisable pour un produit grand public qui doit respecter un certain prix (rappel : pas de vitres électriques dans la Fiat Panda).

    Après tu as certes raison sur les aspects commerciaux, publicitaires et arguments de vente.

    Mais ça en même temps c’est le travers général de la pub et du market. On essaye de te vendre un truc qui est supposé faire le café, briller dans le noir, ranger la vaisselle etc … d’ou l’importance de garder un cerveau en bon état de fonctionnement afin de détecter ce qui est bullshit de ce qui ne l’est pas.

    Tu as aussi grandement raison sur la fausse idée de sécurité (capteurs, placement de capteurs, le mec qui veut cambrioler il peut, etc) mais on retombe également sur les travers de la pub/marketing dans ce cas de figure, qui presente le produit comme une solution miracle.

    Donc pour finir, SFR vend un produit grand public qui a des milliards de défauts et de manques, certes mais :
    – Le produit est entièrement fait maison (et c’est assez rare chez SFR pour le souligner !)
    – C’est fait avec quelques morceaux de cerveau à l’intérieur et par des gens compétents, malgré tout.
    – La centrale est compatible toute box (elle monte un vpn pour causer avec Jean-Cloud)
    – Ca fait le boulot (installation facile et 1h)
    – Ca permet à tout un chacun de s’initier à la domotique pour pas très cher et éventuellement aller vers quelque chose de plus solide (mais de nettement plus cher/compliqué à installer).

    Voili voilou, bisous

  • Bruno (author) said:

    T’as tout dit : tout l’argumentaire commercial est basé sur la sécurité alors que c’est un produit formidable pour s’initier à la domotique … Donc il y a danger :)

  • Bruno (author) said:

    Et pour le point précis de la sécurité du bidule central, ma phrase laisse peut être à penser que j’estime que la solution est pourrie question sécurité, mais en fait non.

    L’idée est qu’il est juste délirant, même en faisant bosser les meilleurs spécialistes en sécu du monde, d’avoir un truc central qui permet de piloter la domotique des clients.

    Le compromis qui consiste à avoir une box indépendante qui fetch sa conf quand on la reboot, façon freebox, c’est un peu moins pire, mais tant qu’il y aura possibilité d’injecter, depuis un truc centralisé, des comportements et sortir des données de chez les clients, il y aura danger. Et ton coté geek ne pourra pas me contredire :)

  • EulGarsZeugri said:

    Voilaaaa, je prefere quand tu structures objectivement ta pensée et que tu poses les vraies questions. Pas comme le fatras de la haut.

    Oui, les propositions domotiques grand public jouent sur la fibre sécuritaire. J’etais chez casto hier ils vendent un produit dont l’accroche est « Je surveille ma maison et mes proches » … JE SURVEILLE.

    Tu as parfaitement raison de souligner le risque d’injecter/récupérer des choses de chez l’utilisateur. Dans ce cas précis ca se cantonne aux données du réseau domotique mais ca represente les capteur, la vidéo potentiellement…ce qui serait déjà enorme… Mais pour le coup, et pour rester honête, ce n’est pas spécifique au produit SFR mais à toutes les offres qui commencent à pousser à droite à gauche pour ce type de service. (en même temps, la logique voudrait que le cloud d’un opérateur d’importance vitale (OIV) soit un peu plus fiable et mieux contrôlé que celui d’un obscur constructeur basé on ne sait ou dans l’univers).

    Le cloud ca permet des choses pas mal mais comme tu le dis, dans ce cas précis ca centralise les événements/actions en un seul point. Du coup potentiellement plus faible que de distribuer mais apporte l’avantage de pouvoir notifier ou agir depuis n’importe quel terminal qui a du net (mobile, pc, en france, a l’étranger, etc.). Le grand public ne saurait pas faire autre chose tout seul (genre monter sa propre GW de controle dans sa cave à laquelle on cause par SMS ou via son propre serveur web, etc.).

  • Bruno (author) said:

    Pour ça que j’ai dit « pas les seuls à bullshiter » :)

    Mais même si c’est au prix que ce soit « pas compatible toutes box », j’estime qu’il serait quand même bon que les gros montrent l’exemple et utilisent les possibilités du net pour que, par exemple, le seul truc central soit une redirection vers un web embarqué chez l’uilisateur qui serait utilisé une fois par terminal distant pour coller l’IP de la maison dans la conf et après tout se fait en direct.

  • EulGarsZeugri said:

    c’est une approche technique mais c’est pas la seule approche pertinente ou qui va a tout le monde, c’est ton point de vue ;). Ca prépose que la box permet de le faire, qu’il n’y a pas de filtrage, etc. La solution du vpn marche a priori tout le temps d’autant que c’est plus facile avec openvpn qu’avec de l’ipsec, du pptp & co.

    Et pour ce qui est des gros, je pense que tu ne tiens pas compte de la réelle difficulté à sortir des choses innovantes. Il y a un lissage produit et une difficulté à faire travailler différents services ensemble qui parfois frise le ridicule. Je dis pas que c’est bien ou que je cautionne mais je décris une réalité.

    A mon avis la logique justement voudrait que ce soit les petits qui sortent des trucs bluffants, pas les gros, sauf qu’en France c’est relativement difficile de bâtir des services qui explosent au niveau mondial (et tu es bien placé pour connaitre ce sujet).

  • HugoPoi said:

    Assez d’accord avec toi dans l’ensemble surtout sur le point marketing bullshiterie à propos des solutions de domotique clé en main.
    Et même j’ajouterais que ce type de solution ajoute tout sauf de la sécurité !

    Une alarme, ça se branche à minima sur une ligne RTC classique

    Je ne vois pas en quoi une ligne RTC serait plus sécurisé que de l’ADSL ou de la 3G, car une ligne RTC ça s’intercepte facilement.

  • CaptainIgloo said:

    Compromis techniques, situation immobilière, budget et compétences utilisateurs

    Ma conclusion suite à lecture du post est la suivante (d’ailleurs
    c’est mon point de vu depuis que je me suis lancé dans la domotique) :
    Au début j’ai fait erreur de chercher LA meilleure solution plutôt que
    déterminer celle qui me correspondait le mieux. Comme pour tous
    projet, une étude préalable avec une analyse de besoins (définir les
    spécifications fonctionnelles et techniques de vos besoins) sera la
    meilleure méthode pour déterminer la ou les solutions envisageables.

    Avec un peu de recul maintenant, j’ai admis que seul un mélange de
    solutions et de technologies étaient la solution qui convenait à mon
    profil d’ingénieur système (pérennité technologique, redondance,
    sauvegarde électrique, POE ondulé, backup liaison 3G, disponibilité,
    robustesse et fiabilité, criticité de fonctions de services, système
    ouvert ou propriétaire, indépendance fonctionnelle …).

    Ensuite, il faut aussi intégrer la situation immobilière de
    l’utilisateur. Il faut donc qu’il existe des solutions pour les
    propriétaires (construction et rénovation), mais aussi pour les
    locataires (portabilité physique de la solution). Vu sous cet angle
    cela oriente rapidement les locataire vers le choix des box domotique
    via des technologies sans-fils.

    Le budget reste dans tous les cas le nerf de la guerre. Ce dernier est
    aussi directement impacté par le profil de compétence de l’utilisateur
    : DIY contre Installateur peut diminuer de moitié la facture.

    Remarque : Une installation lourde et filaire (Bus KNX, réseau VDI,
    ethernet) est-elle à ce jour une valeur ajouté à la revente de votre
    bien ?
    J’ai l’impression qu’aujourd’hui cela n’apporte pas de plus-value …
    Il faut donc considérer ce budget comme n’étant pas un investissement.

    Le spectre de solutions domotique sur le marché est catégorisé par
    différents critères :

    Par les dispositifs d’accès à l’administration (cloud / local / accès
    distant) et de pilotage du système,
    Par la compatibilité matérielle et technologique des modules (KNX,
    Zigbee, Zwave, CPL, RF, Wireless, BT, EnOcean, RFID/ NFC …),
    Par des solutions grand public ou spécialisé
    Par des système ouvert ou propriétaire.

    Avec ces catégories nous pourrions évaluer sur un graphe toile
    d’araignée avec quatre axes la couverture qualitative et quantitative
    de chaque solution.

    Vous remarquerez que je n’aborde que peu l’aspect alarme dans mon
    commentaire. En effet, mon sentiment sur le sujet est très flou en
    raison des divergences de points de vues que l’on peut lire ici et là
    sur la toile. Quoi-qu’il en soit je pense que c’est une fumisterie de
    penser qu’il faut faire appel aux pros dans le domaine. En effet, si
    il existe un système d’alarme parfait, c’est un système non connu des
    autres. Pour cela, je trouverai plus logique de se l’inventer.

  • ChtiLoft said:

    Bonjour,

    Pour ma part, je suis un fervent supporter du knx, mais aussi fane de solutions inoventes, comme enocean.

    Je pense qu’on est tous d’accord pour scinder la marché : Tout d’abord, l’offre grand public contre les solutions orientées pro (knx en particulier), ensuite, la réno/construction contre l’existant, mais aussi le bricoleux du dimanche/l’expert/le grand « nul ».

    Je vois 2 grands maux dans ces solutions sans fil :
    1- je trouve surprenant que personne n’aborde le sujet budget : une simple prise blyss de chez casto coute quasi 55 Euros.
    Comparé a un module knx txa204 390 E TTC, donc 97 E TTC par point, mais sachant qu’avec on peut piloter au total 4*4 prises de courant… Ok, il faut ajouter l’alimentation (380), mais elle est noyée dans le prix global du projet. En la solution casto demande une box a 450 !
    2-il faut aussi compter le coté inesthétique du produit !
    3-la barbarie de changer les piles tous les 2 ans : j’avais acheté une alarme au prix fort, sans fil dans ma premier maison. Le clavier a finalement ete le premier a se décharger. Il est rester 1 an en l’état parce que ca me gavait d’enlever cette petite vis. Puis les piles de la teleco on lâché en rentrant a 2 h un samedi, j’ai du réveiller le quartier avec ma super sirene et mes parents grâce aux appels telephoniques.

    Franchement, sur une installation neuve, celui qui veut s’orienter vers la domotique / sécurité, y a pas photo, mais il faut se faire accompagner par un intégrateur (domo-tic.com ;)).
    Je ne suis pas d’accord sur l’aspect revente et plus value du bien, peut être que l’investissement ne sera pas intégralement remboursé, mais il sera prix en compte par l’acheteur, c’est évident !
    Par contre, je suis d’accord pour dire qu’en location et pour ceux qui se casent dans les « nullards », les solutions grands publics sont idéales.

    Donc pour moi, si c’est pour mettre 2 prises et 1 detecteur d’ouverture, ok pour ces solutions. Mais si l’acheteur compte aller + loin, attention au tarif final.

    Autre sujet qui va certainement devenir un soucis dans un avenir proche : le cloud. C’est évident que les données récoltées seront revendues à terme.

    Arnaud

  • CaptainIgloo said:

    Bonsoir,

    1- je trouve surprenant que personne n’aborde le sujet budget : une simple prise blyss de chez casto coute quasi 55 Euros.
    Comparé a un module knx txa204 390 E TTC, donc 97 E TTC par point, mais sachant qu’avec on peut piloter au total 4*4 prises de courant… Ok, il faut ajouter l’alimentation (380), mais elle est noyée dans le prix global du projet. En la solution casto demande une box a 450 !
    N’aurais-tu pas oublié le câblage du bus KNX ?

    3-la barbarie de changer les piles tous les 2 ans : j’avais acheté une alarme au prix fort, sans fil dans ma premier maison. Le clavier a finalement ete le premier a se décharger. Il est rester 1 an en l’état parce que ca me gavait d’enlever cette petite vis. Puis les piles de la teleco on lâché en rentrant a 2 h un samedi, j’ai du réveiller le quartier avec ma super sirene et mes parents grâce aux appels téléphoniques.
    Tous les modules ne sont pas nécessairement sur piles …

    Je ne suis pas d’accord sur l’aspect revente et plus value du bien, peut être que l’investissement ne sera pas intégralement remboursé, mais il sera prix en compte par l’acheteur, c’est évident !
    Par contre, je suis d’accord pour dire qu’en location et pour ceux qui se casent dans les « nullards », les solutions grands publics sont idéales.
    Si la revente s’effectue d’ici 15 ans les mentalités auront changé et il aura probablement une valeur ajouté mais la solution sera probablement obsolète ou limité en fonctionnalités IOT. Par contre si ce bien est revendu comme résidence secondaire, il y aura de la VA.

    Je n’adhère pas à cette vision simpliste du noir et du blanc ou l’expert et le nullard. C’est dénigrant et sans utilité de dire cela.
    Le nullard que je comprends être s’éclate avec des sccripts LUA pour ouvrir des fonctionnalités IOT sur sa simple et inesthétique Vera 3.
    Saurais-tu me dire s’il est possible de développer autour de KNX ?

    N’aurais-tu pas oublier l’aspect compétences ? Il est je pense plus facile à un électricien de déployer du KNX, et plus facile pour un informaticien de déployer un système connecté.

    Sébastien

  • ChtiLoft said:

    oué, « nullard » n’avait pas de connotation négative et était mis entre «  », je requalifierai dans ce cas de non bricoleur, non geek, non electricien, non informaticien.
    Quant aux compétences, personnellement, je pense que tout le monde est capable aujourd’hui d’installer un systeme knx, même sans être du métier, et c’etait mon cas, j’ai donc moi aussi passé par la case ignare.
    Quant au câblage du bus, je ne vois pas de différence de cout entre s’emmerder a faire XX va-et-vient et tirer un simple bus au tableau.

    quant a mon système, hébergé sur un simple dockstar (fanless donc et low consume) a 50 E et 1 DD externe usb a 60E, tournant sur un open source, il permet de faire certainement aussi bien que la vera 3 a 300 Euro, et ne crains pas les brouilleurs http://blog.guiguiabloc.fr/index.php/2012/04/27/neutralisation-des-alarmes-domotiques-z-wave/

    Quant à la pérennité du système, je ne comprends pas. Je ne vois pas qu est ce qui pourrait être différents (coté elec, je ne parle pas du vdi) dans 30 ans, vue la vitesse à laquelle la domotique s’implante dans nos habitats.

    Sans rancune.
    Arnaud

  • CaptainIgloo said:

    Je me disais que la mise en place d’un câblage KNX (en étoile = Point à point) en courant faible nécessitait d’isoler le bus dans d’autres gaines distante des gaines de courant fort (Normes électrique française), et donc d’augmenter (doubler si iso-périmètre) le coût d’installation.

    Une installation KNX ne sera évolutive qu’en anticipant le nombre de terminaisons du bus. Si je comprends bien en construction ou rénovation il faut avoir la main lourde en câblage au péril de ne pas pouvoir faire augmenter les point de contrôles ?

    Concernant le contrôleur KNX, je viens de trouver une possibilité de mise en place du trio eibd, linknx et knxweb sur Serveur Synology (dans mon cas D710+ et DS1512+). Cela sera une maquette à venir je pense.

    Pour ma part, je ne mélange pas les fonctions de services critiques avec les fonctions de confort. Ceci étant il existe un script Lua pour prévenir le brouillage (basé sur la perte de communication des modules avec le contrôleur). Donc les histoires de brouillages pour la vera… De plus, dans le cas de la vera, il est possible d’utiliser d’autres technologies de communications.

    Je ne connais pas très bien KNX mais je pose des questions. Il
    me semble que la réciproque te serait utile dans le cas présent.

    Les jammers « grand public » sont souvent multibandes (GSM, WiFi, RF…) et peu puissant (30 mètres à vu même si annoncé 100m) son usage est donc réservé à de la proximité. Pour cela, il est possible de mettre
    en place un périmètre de sécurité autour de la maison sur la limite du
    terrain (caméras, détecteurs et projecteurs).

    Je ne connais pas très bien KNX mais je pose des questions. Il me semble que la réciproque te serait utile dans le cas présent.

    Bien cordialement,
    Sébastien

  • CaptainIgloo said:

    A priori, il serait possible de passer un bus dans les gaines courant fort ??? Ce n’est pas conseillé mais possible …

    Côté Synology et KNX, j’avais oublié OpenRemote déployable par paquet sur Synology (http://openremote.org/display/docs/OpenRemote+2.0+How+To+-+KNX).

  • ChtiLoft said:

    Oui, j’ai deja expérimenté tout ce que tu site comme outil ‘gratuit’.
    mais il faut avoir de belles notions informatiques, malgré les tutos qui existent.

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


9 + = treize