Home » Archive

Articles tagged with: binaire

E-Monnaies »

[17 Apr 2013 | 10 Comments | 3 039 vues]
20130417 - mining

Crédit Photo : Steve Jurvetson

Dans l’article précédent, je vous ai fait un rapide descriptif de trois grandes familles de chiffrement. Dans le cas du bitcoin, ce sont principalement la seconde et la troisième qui nous intéressent.

Comme vous ne le savez peut-être pas, la base du bitcoin est un problème mathématique à résoudre. Vous résolvez le problème, vous créez de nouveaux bitcoins et ils sont à vous. Ceci n’est possible que parce que l’ensemble des logiciels gérant les bitcoins sont d’accord sur une règle commune et un challenge commun. Lire la suite »

3615 my life, Développement, Internet, Sysadmin »

[10 Oct 2010 | 5 Comments | 469 vues]
Tags : , ,

Ça a pas mal tourné sur twitter hier. Aujourd’hui, c’est le 101010. Et 101010 en binaire, c’est 42 en décimal. Tetracontakaidi, pour sa part, est le préfixe grec correspondant (vous savez, décalitre = 10 litre, hectolitre = 100 litres, monomaniaque ne pense qu’à une seule chose, le système de numération octal compte de 0 a 7, un médicament divalent (on dit aussi bivalent) a deux fonctions … Eh ben un Tetracontakaidièdre est une figure géométrique à 42 cotés. Plus d’infos par ici sur les préfixes grecs.

Petite introduction pour deux sujets que les geeks (qui peuvent être grecs) ont à coeur : le binaire et le nombre 42.

Crédit photo : Pawel Marciniak (flickr)

Commençons par la partie barbante, le binaire. Vous l’avez nécessairement entendu au moins une fois, c’est la base de l’informatique. La raison est simple, pour éviter de faire des erreurs, on est parti du principe qu’il n’y avait que deux états électriques possible : y’a du courant ou y’en a pas. En mathématique, c’est le binaire. Au lieu de compter de 0 à 9 (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12…) on compte de 0 à 1 (1 10 11 100 101 110 111 1000…).

Quand on fait de l’informatique depuis un moment, on est habitué à convertir le binaire en décimal et parfois en hexadécimal (ou on compte de 0 a F … 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 A B C D E F 10 11 12…). On sait par exemple que 255 c’est 11111111 en binaire et FF en hexadécimal. On acquiert aussi quelques mécanismes simples : le double de 1 c’est 10, le double de 10 c’est 100 et ainsi de suite. On sait aussi qu’un 1 suivi de un plusieurs 0 peut se calculer simplement comme étant 2 puissance [le nombre de zéro], par exemple, 10000 = 2^4 = 16. Quant au chiffre 1, il vaut 1. Lire la suite »