Home » 3615 my life, Internet

Internet et anonymat

12 octobre 2010 714 vues aucun commentaire
tags : , ,
Download PDF

Crédit photo : André Batista (flickr)

Je discutais dernièrement de l’anonymat sur internet avec quelqu’un et ça a eu une petite résonance sur un fil de commentaires de ce blog puis à quelques autres endroits.

L’anonymat sur internet, ça se matérialise comment ? Par un pseudonyme. A l’époque (celle d’avant internet, sur les BBS), et encore aujourd’hui dans certains endroits bien précis du réseau, il n’était pas bien vu de se promener en utilisant sa véritable identité.

Non que ce soit une volonté générale de se cacher, puisque tout le monde se connait, il s’agit en réalité de donner corps à son personnage numérique. Une certaine forme de schizophrénie qui enchanterait probablement tous les psy du monde. Certains ont, a contrario, fait le choix d’employer une contraction de leur prénom, « xav » pour « Xavier », ou même une contraction nom+prénom. Peut importe, le but était d’avoir un pseudonyme original qui permette de différencier les gens avec, en général, un seul mot. S’il a un sens quelconque ou une histoire à raconter c’est mieux, mais loin d’être obligatoire socialement parlant.

Dans la vraie vie l’usage du pseudonyme est la chasse quasi exclusive des métiers de l’édition, si on laisse de coté les corbeaux avec leurs lettres en papier journal.

Sur nos réseaux, on affiche, si on le souhaite, une identité différente. On ne renie pas pour autant ses noms et prénoms civils, ce serait un bien vilain coup donné à nos parents. On ajoute simplement une identité virtuelle à coté de son identité réelle.

Certains s’en servent réellement comme une façon se de cacher, mais il n’ont pas de vie virtuelle à proprement parler puisqu’ils sont coincés dans un rôle qu’ils s’imposent eux-même et ne peuvent faire aucun rapprochement entre leur vie réelle et leur vie virtuelle au risque de se démasquer.

Car chez les gens qui ne se cachent pas, les ponts sont nombreux entre ces deux identités. On peut choisir d’user de l’une ou de l’autre lorsqu’on s’exprime, certaines personnes utilisent plus volontiers l’une que l’autre pour s’adresser à vous, y compris dans le monde réel. Je ne compte plus les gens qui n’ont jamais utilisé mon prénom, y compris une bonne partie de gens avec qui je ne discute que dans la vie réelle et jamais en ligne.

C’est ensuite une question d’adaptation. Lorsque je discute sur l’IRC, je n’utilise que mon pseudonyme car je suis dans le monde virtuel où tout le monde le fait et où mes nom & prénom sont pour ainsi dire inconnus. Par contre, je publie sur ce blog sous mon prénom car je souhaite m’adresser en priorité à des gens qui sont pour ainsi dire nouveaux venus dans les mondes virtuels et que l’utilisation intensive de pseudonymes pourrait rebuter. J’utilise tout de même mon nom de domaine principal affichant mon pseudo, histoire de bien montrer que les deux identités sont une seule et même personne.

Pourquoi je n’utilise pas mon nom ? Non, je n’ai pas honte ou peur de ma famille, non je ne le trouve pas particulièrement laid, non, je ne veux pas me cacher, simplement, je ne vois aucun intérêt à ce que qui que ce soit l’associe à mes propos. Il n’a d’utilité réelle que pour me différencier des autres personnes portant le même prénom que moi et mon pseudonyme remplti déjà ce rôle a merveille, les deux seuls autres Spyou connus en ce monde étant respectivement un français expatrié à Londres et prénommé Nicolas et un japonais avec qui je n’ai jamais pu communiquer du fait de la barrière de la langue et qui semble avoir disparu de la circulation depuis quelques années.

Pour le reste, c’est probablement un peu du gonflage de chevilles, mais j’estime que mes idées et mes propos ont plus d’importance que mon nom, ma façon de m’habiller, de ne pas me raser ou que ma couleur de peau.

C’est une façon qu’ont souvent les habitants du net de marquer leur attachement à définir les gens par leur façon d’etre, de penser ou de parler plutôt que par leur nom, la réputation de leur famille ou leur tenue vestimentaire.

Non que ce ne soit pas important dans la vie réelle, mais ça n’a tout simplement pas d’impact sur nos vies virtuelles. Par extension, cette tendance se retrouve dans la vie réelle. « Un geek, ça ne sait pas s’habiller ». « Oui, et ça en est fier ! ».

Pour terminer sur la question de l’anonymat, une personne se baladant sur des forums ou des sites webs n’est déjà que très relativement protégée par l’anonymat de son IP, mais lorsqu’elle commence à mettre un doigt dans les réseaux sociaux et qu’elle publie sur un blog, il faut vraiment être mauvais pour ne pas retrouver l’identité réelle.

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


neuf + = 18