Home » Comment ça marche, Internet, Nouveau monde

Fabriquer son internet (1)

18 mars 2013 6 706 vues 14 commentaires
tags : , , , ,
Download PDF
Crédit photo : nusepas

Crédit photo : nusepas

J’ai déjà fait une série « comment devenir son propre FAI » qui aborde, dans les grandes lignes, la théorie. Un peu de pratique à présent.

Par les temps qui courent, maîtriser son petit bout d’internet, ça va juste devenir indispensable. Mais avant d’avoir un réseau national avec plein de gens dessus, il y a quelques étapes à franchir. Je vous propose donc de commencer petit : vous avez une connexion ADSL à peu près correcte mais tatie Martine qui habite le bourg voisin, elle, au mieux elle a 512Kbps, et encore, quand le vent souffle dans le bon sens.

Prérequis à notre petit FAI naissant, qu’on puisse voir un bout du toit de la maison de tatie Martine depuis notre propre toit. Si ce n’est pas le cas, il faudra aller chez tatie Martine et essayer de trouver un endroit visible où on sait que l’ADSL marche à peu près bien et où on a un bon ami prêt à aider tatie Martine. Pour ça, on a, par exemple, l’outil magique de Heywhatsthat qui permet de connaitre les endroits théoriquement à vue d’un point défini.

Bien, nous avons donc un point A avec de l’internet qui marche et un point B avec de l’internet ravitaillé par les corbeaux. Ces deux points sont, pour notre exemple, distant de 15km, ce qui doit, à peu de choses près, être le cas de 99.9% des maisons en France vis à vis d’un endroit où l’ADSL marche.

Premier challenge : relier le point A et le point B. Pour ça, il vous faudra un peu d’argent, quelque chose comme 150 €. Vous achetez deux NanoBridge M5 de chez Ubiquiti. Vous configurez le premier (rien de bien sorcier) en point d’accès avec chiffrement WPA2, vous lui collez une IP (par exemple 192.168.0.2), puis vous prenez le second, vous le configurez en station du point d’accès et lui collez une IP (par exemple 192.168.0.3). Vous branchez le premier à votre modem ADSL, le second à votre PC, vous les mettez en face et vous verrez que vous avez de l’internet sur votre PC.

Un peu de sport à présent, vous montez la première antenne sur votre toit, par exemple accroché à la place de votre râteau boitâkon, et vous faites la même chose chez tatie Martine en prenant soin d’essayer à peu près de mettre les antennes en face. Une page de l’outil de configuration vous aidera à faire l’alignement. Le plus difficile étant probablement de ramener le câble ethernet à l’intérieur des deux maisons. Notez que si tatie Martine est un peu fashion et n’a que des périphériques wifi, vous pouvez planquer un point d’accès wifi standard dans son grenier juste à coté de l’antenne du toit et c’est fini.

Vous avez fait le plus difficile côté physique. Bravo. Tatie Martine a de l’internet chez elle.

Par contre, si tatie Martine va sur bittorent pour partager Rihanna ou bien diffuse des photos de son patron déguisé en marsupilami, c’est vous qui irez (ou pas) voir le juge. Et puis c’est pas très neutre, ce serait bien que tatie Martine ai son adresse IP à elle pour par exemple monter un node de darknet ou héberger elle-même son blog de recettes de cuisine.

Pour faire propre, vous allez devoir investir encore un peu, par exemple dans un routeur wifi TPLink à 25 € si tatie Martine ne maîtrise pas toute la subtilité de quoi faire d’une IP routable. Il faudra ensuite vous débarrasser de votre FAI mainstream-boitâkon-téléfon-bidule  pour choisir un FAI qui saura vous fournir plusieurs adresses IP (au hasard, n’importe quel membre de la FFDN). Vous installez le TPLink chez tatie Martine et lui affectez l’une des adresse IP publique que le FAI vous aura fourni et vous vous gardez les autres pour vous (ou bien pour tonton Jean-Claude).

Il ne vous reste que la paperasserie administrative pour être tout à fait en règle : création d’une association avec tatie Martine, ouverture d’un compte en banque, déclaration L33 auprès de l’ARCEP, et voilà. Notez que cette étape est surtout utile si vous comptez réitérer l’opération avec quelqu’un d’autre que tatie Martine. Si vous restez en famille, vous vous en passerez fort bien.

Vous n’êtes pas encore vraiment un FAI indépendant puisque vous dépendez d’un autre qui vous ramène ses IP à lui, mais vous avez fait le premier pas : vous avez un réseau entre deux points géographiques distants, il est à vous et rien qu’à vous et vous l’avez connecté au reste du monde via un lien neutre.

Dans le prochain épisode, je vous expliquerai comment faire évoluer votre petit FAI pour distribuer vos propres adresses IP.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Si vous voulez vous lancer, n’hésitez pas. Si vous voulez me lancer des cailloux, hésitez, on sait jamais.

14 Comments »

  • Captainigloo said:

    Ok, mais cela risque d’être dur et onereux de déployer une antenne directionnelle pour chaque secteur d’un quadrant en fonction du lobe de couverture. Une antenne omnidirectionnel avec 9 à 15 db de gain et un up du signal à 30 dbm sur l’AP customisée. Les clients utilisant une AWUS036H auront il me semble autant de débit et un infra plus simple à mettre en place ???

  • CaptainIgloo said:

    D’ailleurs en terme de performance directionnelle je me demande si une Yagi ne ferait pas mieux l’affaire.

  • Bruno (author) said:

    Il était question de dépanner tatie Martine, dans l’article. Je parlerais des topologies wireless un peu plus loin dans la série :)

  • Chibani said:

    A la lecture de cet article, tout parait simple (techniquement ça l’est : 2 antennes, un peu d’escalade…).
    Reste à voir l’aspect administratif et législatif quand tu connectes tout un village ou un hameau.

    PS : Tatie Martine, elle vit dans le Cantal ?

  • Bruno (author) said:

    Non, tatie Martine est en Bourgogne, bien entendu !

  • jbfonta said:

    Salut, belle explication, merci bcp…

    Pourrais tu cependant nous fournir quelque chiffre de type : consommation des antennes fonction de la distance j’imagine potentiellement, et le débit possible en terme de data…

    Bonne continuation.

  • Bruno (author) said:

    Les antennes consomment moins de 10W pour le gros de la gamme Ubiquiti, et en règle général pour ce type de matos. Certaines sont vendues à < 5W d’après les docs.

    Coté débit, tu peux tabler sur du 100Mbps symétrique si tu ne dépasse pas les distances prévues (ie 5/6km pour du nanostation, 15/20 pour du nanobridge et 20/25 pour de l’airgrid)

    La catégorie du dessus chez Ubiquiti, airfiber, permet de monter à 1Gbps sur des distance de l’ordre de 5/6km, mais il faut le budget qui va avec.

  • Gorgonite said:

    Question bête… en France, est-ce autorisé pour un particulier d’utiliser la bande 2.4Ghz en 802.16 si j’ai bien compris la doc du produit ?

  • Bruno (author) said:

    Oui, la bande 2.4 est libre, tant qu’on reste dans les limites de puissances

  • congo adsl said:

    Bonjour Bruno,

    je vois que tu t’y connais un peu en FAI, penses-tu avoir les compétences pour étudier une possibilité de monter un FAI dans un pays d’Afrique.
    Je vis en france mon client potentiel est un homme d’affaire libanais qui vit au Congo et qui est intéressé par ce business, tu peux aller jeter un coup d’oeil sur le site du régulateur des telecoms du congo:

    http://www.arpce.cg/

    Merci.

  • Bruno (author) said:

    J’ai les compétences et accessoirement j’ai déjà creusé le sujet précis d’internet au Congo mais c’était il y a quinze ans et ça n’était pas arrivé au bout.

    On peut toujours en causer.

  • enPassant said:

    Génial, encore un effort et on vivra dans un vrai micro-onde.

    Délire complet …

  • Bruno (author) said:

    @enPassant : nous y sommes déjà depuis que la TV a été inventée, et encore plus depuis l’arrivée des mobiles.

  • Hedy said:

    Déjà, un grand merci pour tous ces articles !
    Ça nous aide bien dans nos campagnes !

    Sinon je voulais signaler que la version PDF de cet article est vide :)

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.