Home » Internet, Sysadmin

Diaspora et FreeBSD

16 septembre 2010 357 vues un commentaire
tags : ,
Download PDF

Diaspora est donc disponible depuis tôt ce matin. C’est une version pré-alpha réservée aux développeurs, et autant vous dire que moi et ruby, ça fait à peu près 42.

J’ai quand même tenté l’aventure, histoire de dire au moins une fois dans ma vie « je suis early adopter ».

Alors, pour les gens qui sont pas encore au courant, Diaspora, c’est quoi ? C’est censé, à terme, être comme Facebook mais sans grosse usine à gaz centrale qui vous vole votre vie privée. Pour remplacer, il y aura donc un tas d’usines à gaz un peu partout, que chacun utilisera à sa guise. Les utilisateurs normaux seront sans doute contraint d’utiliser l’installation d’une autre personne (un de leurs amis geek, par exemple), mais chacun pourra, en tout théorie, communiquer sur le réseau Diaspora en conservant ses données personnelles dans sa machine à lui et contrôler très précisément qui peut y accéder.

Pour faire tourner tout ça, Diaspora se base sur les théories ancestrales du peer2peer. Grosso modo, sur un serveur diaspora installé, vous aurez un identifiant qui ressemble fort à une adresse email, mais qui en vérité est votre login suivi du nom de la machine ou tourne Diaspora. Dans mon cas, j’ai feinté au maximum, et mon identifiant est donc root@spyou.fr. Avec ça, je peux contacter tom@pivots.joindiaspora.com et échanger avec lui comme ça se fait sur Facebook. Enfin presque, c’est une version pré-alpha, et y’a à peu près rien qui marche pour l’instant.

Trois façons de faire tourner Diaspora :

  • Par le serveur web (thin) embarqué
  • Via passenger dans un apache
  • Via mod_proxy d’apache pour retomber sur le thin embarqué

J’ai testé les trois. Passenger n’étant vraiment pas pour moi, j’ai vite fais l’impasse, et j’ai fini par laisser tomber aussi mod_proxy, il semble qu’il y ai quelques problèmes de communication entre les différentes instances distantes et votre installation locale de Diaspora dans ce cas.

Concentrons nous donc sur le plus simple. Le howto d’installation pour linux qu’on trouve sur le site officiel est à peu près bon, mais faisons les choses dans les règles. Pour FreeBSD, donc :

cd /usr/ports/lang/ruby18 && make install clean
cd /usr/ports/databases/mongodb && make install clean
echo « mongod_enable=’yes’\n » >> /etc/rc.conf
/usr/local/etc/rc.d/mongod start
cd /usr/ports/devel/ruby-gems && make install  clean
cd /usr/ports/devel/git && make install clean
cd /usr/ports/graphics/ImageMagic && make install clean
cd /la/ou/vous/allez/mettre/diaspora
git clone http://github.com/diaspora/diaspora.git
gem install bundler
cd diaspora
bundle install
rake db:seed:tom
bundle exec thin -a ip_a_utiliser_sur_votre_serveur -p port -D start

Bien sur, si vous n’avez qu’une seule IP et que votre port 80 est déjà utilisé, ça va être moins pratique, Diaspora ne sachant pas communiquer avec l’extérieur convenablement s’il ne fonctionne pas sur le port 80. Vous pouvez quand même voir la chose et l’utiliser en local avec, par exemple, le port 3000. Une fois thin lancé, vous pouvez aller a http://votre_ip:3000/ et jouer avec.

Bon courage ! :)

One Comment »

  • patpro said:

    Pfiou… t’es vraiment un rapide. Je me disais que j’allais attendre sagement le port FreeBSD, mais finalement tu me donnes bien envie de tester la bestiole :)
    Merci !

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


trois + = 10