Home » 3615 my life, Nouveau monde

Ma clope et moi

18 mars 2011 1 122 vues 13 commentaires
tags : ,
Download PDF

Crédit photo : Bruce

On va changer un peu de sujet, et puis il faut bien alimenter le bazar, sinon, vous allez vous endormir.

Comme signalé il y a quelques temps sur twitter, j’ai (encore) arrêté de fumer. Cette fois ci, c’est la bonne, sisi, on y crois très fort.

Résumé des épisodes précédents

J’ai déjà (vraiment) tenté la chose deux fois. La première n’était pas très convaincante, à base de patchs qui m’ont surtout donné la gerbe. La seconde a duré quelques mois suite à un arrêt brutal après la lecture du bouquin d’Allen Carr.

Je suis retombé suite au classique excès de confiance en soi « c’est bon, je suis sevré, je peux en fumer une de temps en temps ». Et puis, de toute façon, Allen Carr il est claqué d’un cancer aux poumons, alors a quoi bon arrêter ?

Et puis, fin février, ça m’a pris comme une envie de pisser vers 16h, après le café/clope du goûter, j’ai laissé tomber. J’ai même pas terminé mon paquet de Drum, et je l’ai même pas jeté d’ailleurs.

Pour passer le temps pendant les crises de « je veux une cloooppppee » j’ai fais un peu d’introspection. Bon, hormis l’addiction physiologique à la nicotine, il y a quoi ?

Principalement des habitudes

  • Les habitudes temporelles : je fume une clope en attendant mon train sur le quai. Je fume une clope en allant du métro au boulot. Je fume une clope parce que c’est le matin et que je viens de me lever. En gros, toutes les clopes qu’on fume parce qu’on a rien de mieux à faire.
  • Les habitudes d’associations : je fume une clope parce que je bois un café, je fume une clope parce que je suis avec d’autres fumeurs et que c’est la pause clope, je fume une clope parce que je vais aller me coucher et que donc je pourrais plus fumer. En gros, toutes les clopes qu’on fume parce qu’on a pris l’habitude de le faire en même temps qu’autre chose.
  • Les habitudes d’humeur : je fume une clope parce qu’il est 3h du matin et que j’attends qu’un imbécile aille appuyer sur un bouton pour redémarrer un serveur qui est planté et que le-dit imbécile ne semble pas pressé et que je sais que mon client va m’incendier. Je fume une clope parce que je suis coincé dans les bouchons et que ça me saoule.

En vérité, si vous êtes non fumeurs et que vous décortiquez pragmatiquement tout ça, vous aurez tendance à dire « c’est juste par habitude quoi ». Les fumeurs savent très bien différencier les petites variations qui accompagnent chaque clope :)

Après l’introspection, place à la prospective :

pourquoi je veux arrêter

  • Parce que j’ai pas envie que mes enfants s’y mettent
  • Parce que, dans quelques mois/années, lorsqu’on leur expliquera que « machin est mort parce qu’il fumait », j’ai pas envie de voir leurs petits yeux pleins de larmes implorer que j’arrête
  • Parce que ça coûte une couille
  • Parce que les assurances décès coûtent moins cher
  • Parce que c’est handicapant quand on doit se trouver longtemps dans un endroit non fumeur
  • Parce qu’un fumeur, ça pue
  • Parce qu’il parait qu’on apprécie mieux la nourriture sans fumer
  • Parce qu’il parait qu’on se sent mieux physiquement

Oui mais, pourquoi je continuerais ?

  • Parce que si je fume plus, mes camarades fumeurs vont plus me parler et j’oserai plus aller prendre un café avec eux
  • Parce que j’ai pas la moindre foutue idée de ce que je vais faire quand je serais en pétard et que j’aurai besoin de me calmer
  • Parce que finalement, niveau pognon, je suis pas vraiment à plaindre en ce moment
  • Parce que quand je pue, je me lave
  • Parce qu’il faut bien crever un jour

Après 3 jours où j’ai probablement été infect avec beaucoup de gens, j’ai cogité aux substituts et je me suis dit que j’allais tenter

la cigarette électronique

Alors autant vous le dire tout net, c’est bien, mais on a l’air drôlement con avec ce truc la dans le bec. D’une part parce que ça ne fume pas tout seul dans votre main et qu’il suffit donc que quelqu’un vous regarde 5 secondes pour qu’il s’aperçoive que vous fumez un truc louche, mais surtout parce que c’est largement plus lourd qu’une cigarette normale et donc moins confort.

D’un autre coté, la conversation embraye immédiatement sur « c’est quoi, c’est comment, comment ça marche, … » et du coup, on peut se conforter dans son choix en répétant encore et encore tout le bien qu’on en pense.

Ça coûte entre 50 et 80 Euro à l’achat pour avoir un kit à peu près complet, double batterie, chargeurs USB & adaptateur secteur et quelques recharges.

Alors c’est comment

J’ai pas encore testé toute la palette de recharges possibles, il y en a trop, mais « tabac blond » c’est un peu comme une extra light, « tabac brun », c’est un peu comme une clope normale, et « menthol » c’est un peu comme fumer une extra light en mâchant un chewing-gum. C’est assez éloigné du gout des clopes menthol, en vrai.

C’est vraiment comme une vraie clope

Non. Celui qui vous assure ça est un menteur, mais :

  • ça vous permet de doser vous-même votre absorption de nicotine
  • vous pouvez continuer à jouer avec votre fumée
  • vous avez toujours le petit pincement de fond de gorge (« hit ») lorsque vous respirez la fumée
  • vous pouvez continuer le geste (perso, je suis entrain de le perdre, je tiens la chose plutôt comme une pipe)
  • contrairement à la vraie clope, vous pouvez légalement « fumer » n’importe où (après, en pratique, vous n’êtes pas à l’abri d’un cassage de gueule en règle hein)
  • mais surtout, exit les goudrons, monoxydes et compagnie

Mais y’a quoi dans cette merde ?

Une batterie avec une led au bout, généralement rouge, mais aussi bleue, pour bien montrer (de loin) aux gens que vous ne fumez pas.

Un atomiseur, simple résistance chauffée par la batterie.

Une réserve de liquide maintenue en place par une petite bourre blanche qui est en contact avec l’atomiseur et qui va donc vous fournir une fraction du liquide en suspension dans l’air à chaque bouffée. Ce n’est pas une combustion, ça se rapproche plus de l’aérosol qu’autre chose.

Du coup, on se questionne sur le liquide présent dans la réserve. Le gros des ventes actuelles est à base de Propylène Glycol, un alcool qu’on trouve en pharmacie pour pas trop cher (~10 € / litres) et qui est utilisé dans beaucoup de préparations alimentaires & médicales. Il est considéré comme non toxique par les autorités sanitaires.

On y trouve aussi de la nicotine et un arôme qui peut parfois être surprenant (menthe, pomme, mais aussi chocolat ou vanille …)

Ça sent le hack, ton truc

Evidemment, sinon, je ne vous en parlerais pas.

Les vendeurs de e-cigarette se gavent, ils auraient tord de se priver. 8 euro les 5 « culs de clope » qui doivent coûter quelque chose comme 10 centimes à produire. Ils sont vendus pour être chacun l’équivalent d’un demi paquet. En vérité, c’est plus un quart de paquet qu’un demi. C’est donc limite plus cher que les clopes « normales » et beaucoup plus cher que les roulées au Drum.

So, what do we do ? On remplit soi-même les culs de clope qu’on a déjà avec du propylène acheté dans les boutiques en ligne qui vont bien et qui vous proposent des dosages au p’tits oignons pour tous les goûts.

Du coup, une douzaine d’euro la fiole de 30ml qui vous durera facilement un mois, c’est vite vu.

Reste l’ennui de la petite bourre synthétique de votre recharge qui est en contact permanent avec la résistance de l’atomiseur et qui finit donc par sentir plutôt mauvais. Vous pouvez bien sûr en racheter des neuves régulièrement, mais des hackers se sont penchés sur le problème et ont récupéré de la tresse métallique inoxydable pour faire une recharge de compétition longue durée. Budget du hack : 15 euro.

Enfin, avant d’en arriver à faire soi-même ses mélanges, on peut déjà acheter des mélanges fortement nicotinés et les diluer avec du propylène de pharmacie, ça fait encore des économies.

Au final, on s’en sort donc pour un peu moins de 100 euro d’investissement au départ et un budget de fonctionnement situé entre 5 et 60 euro par mois en fonction de sa consommation et des méthodes choisies pour s’approvisionner.

Et, le top de la clââss du geek, le chargeur de clope USB, pour finir.

13 Comments »

  • RilaX said:

    Je conseillerai les lecteurs de jeter un oeil sur les forums d’utilisateurs pour s’informer un minimum et éviter les produits moins bons que les autres.

  • Bruno (author) said:

    Fais toi plaisir si tu veux proposer des liens :)

  • RilaX said:

    Y a qu’a d’mander : http://www.forum-ecigarette.com/
    C’est celui que je fréquente, l’ambiance y est bonne. Et les bricoleurs (hackers) y sont inventif (voir le mod 100% perso dans la section bricolage);)

  • Arnaud Gomes said:

    Ils font la même chose pour le café ? :-)

  • Bruno (author) said:

    Ben t’as des recharges pour cigarette électronique au café, oui :)

  • -fred- said:

    Un jour, j’ai compté combien je dépensais en clopes -> 3 euros par jour.

    Je me suis dit, « c’est marrant, je pourrais me payer une BD tout les 4 jours si j’arrêtais ». J’ai arrêté de suite et j’ai vu ma collection de BD monter en flèche en quelques semaines. En gros, j’y ai trouvé un intérêt immédiat et palpable. C’était il y a 5 ans mais depuis, j’ai freiné (par manque de place et parce que je suis un peu passé à autre chose).

    Faut trouver sa bonne idée !

  • imodiris said:

    Mon premier arret (2 mois) je faisais comme toi.
    J’achetais un livre de poche dès que j’avais atteind les 20 francs (oui a l’epoque on etait en francs et un livre de poche coutait 20 francs)

  • Averell said:

    Mouaif,

    Arrêter de fumer pour arrêter d’engrosser les vendeurs de mort que sont les marchands de tabac, je veux bien, mais c’est pas une raison pour en profiter pour engraisser les sociétés pharmaceutiques (vendeurs de patchs, de cigarettes electroniques, etc), parce qu’ils ne sont pas forcément mieux. Sans compter que les patchs, et les cigarettes electroniques, mine de rien, sont vachements plus dangereux pour la santé que la clope (et je parle même pas du Champix, une vraie saloperie, pire que le Mediator).

    Moi, j’ai arrêté de fumer comme ça, facilement. Et au bout de quelques mois je me suis mis au cigares. Les avantages sont nombreux :
    – quitte à fumer, autant fumer moins mais fumer mieux ;
    – les cigares sont moins nocifs (le plus nocif dans la clope, c’est pas le tabac, c’est les additifs à la con) ;
    – c’est bien meilleur au goût (j’ai refumé un jour une clope sur un coup de nerfs, et j’ai trouvé ça tellement dégueu que j’en suis vacciné à vie) ;
    – un cigare prend entre une demi-heure/une heure, donc on fume pas trop sur un coup de tête (ce qui limite d’elle même la conso) ;
    – les cubains étant protégés des méfaits de monsanto sur les engrais, on fume du tabac bio.

    Du coup, je ne fume plus qu’entre un cigare par semaine, et un par mois (voir moins), et au moins, j’en profite pour me créer un moment où je me fais plaisir : un verre de Mojito, un CD de Miles Davis, un fauteuil club, et mon cigare. Miam !

  • Bruno (author) said:

    Autant pour le Champix, tout le monde est à priori au courant, autant pour les patchs & compagnie, j’aimerais bien des sources pour vérifier tes affirmations :)

  • Averell said:

    Le principal soucis des patchs, en dehors des effets secondaires (nausées et allergies principalement) est qu’il entretient l’accoutumance, mais ne la réduit pas.

    Sinon, sans déconner, l’accoutumance à la nicotine, c’est de la bonne grosse blague : on est totalement sevré en quelques jours (pendant lesquels on est grognon), ensuite, ce n’est ni plus ni moins qu’une addiction psychologique, pour laquelle le patch est sans effet.

    Le patch est une invention des sociétés pharmaceutiques pour se faire plein de pognon, et replacer une addiction sur laquelle ils ne touchent pas de pognon (la clope), par une autre sur laquelle ils palpent plein (le patch). Rappelez-vous que ceux qui font les patchs, ce sont ceux qui ont essayés de vous fourguer des vaccins fumeux pour une maladie imaginaire (la grippe A).

  • Bruno (author) said:

    Ca donne pas de source, tout ça .. surtout sur le sujet du billet commenté :p

  • Sniperovitch said:

    > pourquoi je veux arrêter
    > Parce que j’ai pas envie que mes enfants s’y mettent

    Ah je ne partage pas du tout ce point de vue…
    Etant ado, entre mes parents et mon frère 6 paquets de clopes cramaient quotidiennement dans l’appart.
    Ca m’en a écoeuré à vie…

    Du coup comme personne ne fume chez nous aujourd’hui, j’ai bien peur que mes enfants s’y mettent
    – Pour le côté rebelle
    – Pour le côté faire comme les potes
    – Pour voir et y prendre goût…

  • pmls said:

    Ah, les drogues dures…j’ai arrêté en 98…jamais repris depuis…
    :)

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


− 4 = null