Home » 3615 my life, Internet, Nouveau monde

Small is beautifull

7 juin 2011 636 vues aucun commentaire
tags : , , , ,
Download PDF

[Et pas que dans les domaines agricoles…]


Crédit photo : JaHoVil (flickr)

Le monde entier est à la recherche des modèles qui vont s’imposer, de place de numéro 1 dans les médias, des 20 minutes de gloire en primetime à la télé, d’être le blog avec le plus grand nombre de pages vues, trouver la brèche marketing qui fera acheter le produit phare du moment au plus grand nombre… Héritage de l’âge d’or de Mamie Télévision regardée par tous, ce mode de fonctionnement vertical et globalisé bat de l’aile tel l’escargot qui se traîne face à quelques fourmis, plus petites, mais terriblement plus efficaces.

La mondialisation s’autodétruit, madame. Elle a enfanté d’un réseau acentré dont nos vies dépendent de plus en plus et l’avenir est décidément dans les communautés et dans le pair à pair. Le but du jeu n’est plus d’être écouté par la terre entière mais d’être compris et influent dans sa communauté, d’avoir un modèle économique qui marche avec son voisin d’en face même si il est différent de celui du voisin d’à coté, en bref, bosser la qualité contre la quantité et de retrouver une valeur essentielle perdue depuis belle lurette : l’humanité.

Le réseau  mondial permet une ré-émergence  des modes sociaux par sphères, à ceci prêt que les sphères ne sont plus géographiquement limitées et, dans une certaine mesure, plus socialement limitées non plus même si beaucoup restent encore dans leur bulle, avec des « gens de leur rang », les choses commencent à bouger.

Certaines marques l’ont compris et n’hésitent pas à investir très lourdement dans la constitution et l’entretien d’un réseau de confiance constitués non pas de bandeaux de pub mais de personnes bien réelles (blogueurs, essayeurs à domicile…) qui portent leur bonne parole et vendent leurs produits telle une armée de commerciaux, la passion et la proximité en prime !

On voit de plus en plus de personnes tirer un trait sur le « carriérisme à papa » et se lancer dans de tout petits business ne rapportant à manger que pour une (voir une demi) personne, mais rapportant surtout l’incommensurable plaisir de savoir pourquoi on se lève le matin.

Des personnalités politiques peuvent maintenant converser avec le citoyen moyen qui, s’il a quelque chose de pertinent à raconter, sera plus facilement entendu, qu’il habite Paris, Montpellier ou Tataouine.

Vous me direz « and so what ? on pouvait déjà faire ça avant »… oui, mais pas avec cette facilité. Le réseau n’invente rien, mais il catalyse. C’est à se demander s’il ne serait pas pertinent de repenser aux systèmes politiques sans élections (voir un très bon exposé d’Etienne Chouard sur les systèmes politiques par tirage au sort)

Et face à cette reprise en main, ce regain de conscience, les gens n’ont jamais eu autant besoin de se faire assister. Au moment où j’écris ces lignes, ma voisine de train parle d’un projet qu’elle est en train de développer pour aider les gens à « organiser la naissance » de leurs rejetons. Ça fait froid dans le dos au premier abord, mais quand on y réfléchit bien, si c’est développé à petite échelle et que c’est fait avec la réelle envie d’aider son prochain, c’est une fort bonne chose. On ne peut pas être spécialiste en tout.

A propos de rejetons, un article de Michel Serres parle des nouvelles pratiques d’éducation qu’il conviendrait d’adopter pour ce monde qui est entrain de changer. Un must-read.

Pour ma part, je vais continuer à entasser les petits cailloux, espérant qu’ils deviendront un jour autre chose qu’un tas de cailloux, par l’habile manipulation que d’autres sauront faire.

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


6 − deux =