Home » 3615 my life, Internet

Attention, neutralité glissante

13 août 2010 76 vues aucun commentaire
tags : , , , , ,
Download PDF

Attention, c’est vendredi, le jour des poils.

Alors qu’en France on s’attache a essayer de préserver la neutralité de l’avidité des pouvoirs publiques, nos amis d’outre atlantique s’alarment du comportement des géants du secteur concernant d’éventuels accords commerciaux qui favoriseraient certains contenus au détriments des autres (voir l’affaire google/verizon du début de la semaine)

Mais alors, techniquement, on a bien compris que le gouvernement de chez nous tentait d’imposer l’annihilation pure et simple des contenus jugés subversifs par des institutions plus ou moins privées, mais nos camarades etazuniens, ils veulent empêcher quoi ?

Ben manifestement, il est question que le contenu lambda ait droit à autant de bande passante que le contenu du copain avec qui on a un accord commercial.

C’est idiot à plusieurs titres :

  • un fournisseur d’accès ne peut pas garantir de bout en bout que la bande passante sera allouée de manière équitable, puisque de son réseau il ne maitrise rien
  • tous les acteurs du petit monde de l’internet pratiquent déjà depuis des lustres le favoritisme envers certains en leur accordant des peerings gratuit pendant qu’ils font payer les autres sans aucune logique technique derrière les choix effectués (même chez nous, même le gentil Free qui défend ses clients contre HADOPI)
  • une immense majorité des utilisateurs d’internet se contentent de suivre des liens sans jamais rien taper dans la barre d’adresse et une bonne partie de ceux la commencent systématiquement leur session de surf sur la page d’accueil de leur FAI et sont donc naturellement dirigés vers le contenu bénéficiant d’accords commerciaux pendant que le reste est relégué au fond des X pages de résultats google que personne ne va jamais voir.

Concernant spécifiquement l’affaire Google/Verizon, on se dit qu’un accord pourrait entrainer une monté en flèche des choix dictés par Verizon dans les recherches Google et que Verizon dirigerait prioritairement ses clients vers des contenus Google …

Mais hep, pouce, les campagnes de pub faites sur google et qui font ressortir des résultats commerciaux idiots en haut de la recherche, c’est une atteinte à la neutralité du net alors ? Et le FAI qui propose un champ de recherche « powered by google » sur son portail aussi ? Diable, on n’est pas sortis.

La suite du débat porte sur le projet OpenEdge de Google consistant à déporter chez les FAI une partie des serveurs distribuant le contenu Google pour faire des économies de transports de données pour l’opérateur et améliorer la qualité de service fournie à l’utilisateur final pour le fournisseur de contenu. En bref, une situation gagnant/gagnant. Il y a fort à parier que l’accord en question ne parle même pas d’argent, les deux ayant à y gagner.

Je ne doute pas que le contenu Google soit, du coup, plus accessible que celui hébergé à l’autre bout d’Internet, mais c’est aussi le cas du contenu hebergé directement chez le FAI (tout le contenu des Dedibox qui se trouvent sur le même réseau que Free, par exemple) et de celui hebergé sur les réseaux proches face au contenu taiwanais qui reste difficilement accessible … Mais c’est le principe d’internet hein, tout le monde parle ensemble mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Si le taiwanais veut installer des serveurs plus près du réseau de verizon, il peut, Verizon propose des offres d’hébergement. Il faudrait donc interdire aux gens qui font du réseau d’héberger  du contenu et inversement ? Et tout ça est censé défendre l’innovation ?

Sauf à considerer que Google est devenu indispensable au fait que la terre tourne rond (ce qui est probablement le cas) et qu’il se doit donc d’etre 100% philantropique et impartial en ne faisant rien pour se mettre en avant, je vois pas bien ce qu’on peut réellement critiquer.

Pour terminer, il y a aussi débat sur le haut débit mobile ou le couple Google/Verizon propose qu’il n’y ai pas de contraintes légales specifique au secteur (donc pas différente de ce qu’on trouve deja sur le haut débit fixe) … Traiter deux modes d’accès à internet de la même façon, ca me semble pas mal neutre. (on peut éventuellement ajouter quelques poils en rappelant que l’internet mobile, ça n’existe pas, du moins pas en France)

Et de toute façon, que comptent-ils faire contre une boite qui fabrique des telephones, l’os qui va dedans, une grosse partie des contenus auxquels on accède avec et qui, de toute façon, hiérarchise la totalité du reste des contenus d’internet… Hein ?

Il y a effectivement dans tout ça des pistes qui pourraient mener à des atteintes à la neutralité (par exemple, Verizon pourrait s’engager auprès de Google à bloquer Bing de Microsoft), mais beaucoup moins que ce qu’on essaie de nous faire avaler chez nous. A ce sujet, RWW a encore commis un article de synthèse sur le rapport « Neutralité du net »  pondu par le gouvernement. A lire.

Pour rester sur les américains, le rêve d’Obama d’avoir un bouton pour arrêter Internet me semble largement plus dangereux que les accords Google/Verizon ou même nos LOPPSI et autres ACTA du moment.

Morale de l’histoire, attention à la neutralité savonneuse :)

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.


cinq + = 14