Home » Archive

Articles tagged with: DPI

3615 my life »

[4 Dec 2011 | 2 Comments | 396 vues]

[La bafouille qui suit est signée Stéphane Bortzmeyer, histoire de relever un peu le niveau bassement technique des discussions autour de l’affaire TMG/ALPA. J’y ai ajouté la délicieuse féminité de Tania. Dans le même registre, l’ami Jean-Michel Planche en a commis une bien plus longue et toute aussi pointue]


Crédit photo : Tania

La plupart des critiques de cette assignation ont porté sur ses erreurs ou approximations techniques, mais je crains que ces remarques, techniquement correctes, ne masquent le principal problème, qui est le privilège exorbitant dont jouissent les néo-féodaux. Arc-boutés sur des droits antiques, ils réussissent à obtenir des choses dont d’autres industries ne peuvent que rêver, à commencer par un soutien total et inconditionnel des autorités.

Le problème avec les demandes de cette assignation n’est donc pas tellement, selon moi, le caractère flou des mesures techniques envisagées, mais le fait que, pour satisfaire des intérêts purement privés, on modifie l’architecture de l’Internet en y ajoutant un composant de filtrage qui va diminuer sa résilience (tout nouveau composant apporte de nouvelles sources de pannes) et grandement diminuer les libertés. Normalement, un changement fondamental d’architecture d’un système technique complexe et très important pour la vie de tous, ne devrait être fait qu’après mûre réflexion alors qu’ici, l’industrie du divertissement aboie et leurs désirs sont satisfaits immédiatement.

Les demandes présentées dans cette assignation sont donc une attaque directe contre le principe de neutralité du réseau. Les auteurs de l’assignation en sont bien conscients et consacrent une partie de leur texte à se justifier sur ce point. Ils inventent un concept, « la neutralité pour les contenus licites uniquement ». Mais un intermédiaire technique, comme un FAI, ne peut pas avoir à décider si un contenu est licite ou non. S’il le faisait, il ne serait plus un simple intermédiaire technique mais un censeur.

Les autres réseaux de transport ont également ce concept de « neutralité du réseau ». A-t-on jamais entendu que la SNCF transportait « tous les colis mais seulement s’ils sont licites », et fouillait les valises pour trier (l’équivalent du DPI) ?

Comment ça marche, Internet »

[17 Oct 2011 | Comments Off on Livre vert sur le filtrage | 655 vues]
Tags : , , ,

Crédit photo : Teresia

Ce document est publié sur la plateforme Labs en vue de recueillir des avis, commentaires et modifications. Si vous souhaitez commenter, merci de le faire la bas :)

Personnes ayant participé, jusqu’à présent, à la conception : @Erebuss, @Tris_Acatrinei, Gordon (@Gordontesos), @maxauvy, Valentin (@val1984), Gaëtan (@gduchaussois), @jmplanche

Version du document : 1.0


1 Préambule

Ce document est un essai à plusieurs mains qui présente les méthodes de filtrage d’internet, leurs possibilités, leurs limites et leus implications. Il est actuellement en version 1.0, publié sur la plateforme des labs pour recueillir vos avis et conseils en vue de le faire évoluer avant de le communiquer au législateur, à la justice et aux diverses institutions ayant un rapport direct ou indirect avec le réseau (ARCEP, CSA, CNIL, HADOPI, ARJEL, …)

Toutes propositions de modifications, suppressions ou ajouts dans le contenu comme dans la structure sont les bienvenues !

Ce document est sous licence CC0. Les traductions et adaptations seront vivement souhaitées une fois la consolidation des avis effectuée.

 

2 Introductions

2.1 Qu’est ce que le filtrage ?
C’est l’action d’altérer l’accès à un contenu ou à un service du réseau. La différence avec le blocage est essentiellement à faire en considérant ce qu’on veut filtrer ou bloquer. On parlera, par exemple, de blocage lorsqu’on voudra empêcher complètement l’accès à un site. On parlera de filtrage lorsqu’on veut empêcher l’accès à une ressource précise (page, image, etc.). Le terme blocage est parfois utilisé en lieu et place de la suppression du contenu à sa source. Lire la suite »

Comment ça marche, Idioties, Legislation »

[10 Oct 2011 | 18 Comments | 2 226 vues]
Tags : , , , ,

Crédit photo : Ian Britton

Mercredi matin, vers 10h, se tiendra une audience au TGI de Paris concernant le filtrage du site copwatchnord-idf.org.

Je ne m’étendrai pas sur les malversations policières, celles dont j’ai pu être victime ou témoin n’ont jamais dépassé le stade de la palpation insistante et des petites phrases humiliantes à 2 sesterces qui ont plutôt tendance à desservir l’image générale des forces de l’ordre qu’autre chose.

Il y a probablement aussi un risque non négligeable de dérives dans les initiatives type copwatch, il faut bien le reconnaître.

Mais la n’est pas la question, non, je voulais vous parler de l’assignation.

Le ministère justifie l’assignation de quelques uns des centaines de FAI du pays par le fait que le webmaster de ce copwatch ne respecte pas la loi du 21 juin 2004 en n’indiquant pas l’adresse de l’hébergeur. On conçoit aisément que cette obligation n’a nullement une portée mondiale, et elle n’est de toute façon pas respectée par la majorité des sites français. Passons. Lire la suite »