Home » Archive

Articles tagged with: drague

3615 my life, Nouveau monde, Sysadmin »

[28 Oct 2010 | No Comment | 924 vues]
Tags : , , , ,

[Billet originellement publié sous le titre « Le billet reproduction du jour : comment serrer un geek » par kamacess sur le blog megaconnard.com qui m’a gentiment autorisé à le reprendre ici. Attention, cet article n’est pas sous licence Creative Commons. Ce blog est à découvrir, foncez-y ! Je me suis reconnu un peu partout dans l’article malgré le fait que ma quasi-geekette à moi ne m’a pas dragué à coup de sed … Ce qui ne nous a pas empêché de  faire des enfants. Accessoirement, je ne penses pas que viser le geek soit réellement une baisse d’exigence, s’il est facile de l’attraper, il est peut-être moins facile de le garder longtemps. A vos marques, prêtes ? Partez !]



Crédit photo : @toadscroack

Mesdemoiselles, parfois, dans la vie, il faut savoir abaisser son niveau d’exigence. Vous approchez de (ou vous avez légèrement dépassé) la trentaine, vos hormones vous le crient, vous êtes prêtes à enfanter, et vous n’êtes toujours pas casée ? Il vous faut un homme.

Dans cette catégorie d’âge, remballez tout de suite vos illusions, vous avez le choix entre deux grands types de proies :

– l’abimé, qui après 7 ans de vie commune avec sa petite amie du lycée, vient de se rendre compte qu’elle le cocufiait avec son meilleur ami. Entre nous, ça pue. Il a perdu toute confiance en l’amour, et il va probablement sombrer dans le tunning ou la clystérophilie.

le geek. Attention, quand je parle de geek, je ne vous parle pas de celui qui a un iPhone et qui déboîte à Plants vs Zombies (ça c’est un hipster niais). Je vous parle du vrai geek, avec du poil, une décoration intérieure spartiate, à base de câbles réseau et de barettes de RAM, et qui, hormis sa mère, adresse la parole à environ deux filles par mois, quand il est l’heure d’aller se ravitailler en pizzas surgelées/coca/noodles. à la supérette du coin. Le geek célibataire et pas trop laid est une ressource abondante et généralement négligée, donc GO FOR IT GAL’. Lire la suite »