Home » Archive

Articles tagged with: culture

HADOPI, Nouveau monde »

[7 Mar 2013 | 3 Comments | 334 vues]

[La présente bafouille a été écrite dans le cadre du 4e opus « au fil des labs« , paru il y a quelques jours, 2 mois après leur torpillage]


Crédit photo : truthout.org

Crédit photo : truthout.org

Habitude a été prise de parler de « consommateurs » pour décrire ceux qui se servent d’objets ou de services qui peuvent s’acheter. La culture ne fait pas exception, à ceci près que ce n’est ni un service, ni un objet. D’aucuns diront qu’on peut se détendre en écoutant de la musique et qu’il y a donc service rendu. D’autres ajouteront qu’un livre est un objet qu’on achète.

Mais au fond, et c’est le cas de le dire, lorsqu’on achète quelque chose contenant de la culture, on achète le support et/ou le contenu. On n’achète pas « la culture », elle est intangible, plurielle, dépendante de celui qui y accède, de la société en général. Nous ne parlons pas ici du divertissement, industriel ou pas, même s’il embarque avec lui un morceau de culture, si on s’en réfère à la définition communément admise du terme culture. Lire la suite »

3615 my life, Nouveau monde »

[20 Sep 2011 | 8 Comments | 795 vues]

Un récent billet de l’ami Eolas m’a fait remonter à l’esprit divers débats que j’ai pu avoir à propos de l’anonymat sur internet. J’en avais d’ailleurs déjà parlé par ici et par là.

Il a trouvé une façon que je trouve plutôt bonne d’exprimer le fond de l’histoire :

D’ailleurs, quand je suis cité dans les médias, c’est sous ce nom, et à ma demande quand on me laisse le choix. En effet, si des journalistes me contactent pour avoir un éclairage ou une opinion sur une question juridique, c’est parce que je suis Eolas, avocat et blogueur, non parce que je suis un avocat au barreau de Paris parmi 20.000 autres. C’est ce blog, et son succès depuis 7 ans et demi que je l’ai ouvert, qui me donne ma légitimité. Au demeurant, si je devais m’exprimer sous mon vrai nom, le lecteur ou auditeur se dirait “mais qui c’est ce type, pourquoi est-il consulté sur cette question ?” Car la vérité est terrible pour moi : c’est sous mon vrai nom que je suis anonyme…

Maintenant que le décor est posé, je vous invite à relire la conscience d’un hacker (ou bien la vo) et particulièrement le passage suivant :

Mon crime est celui de juger les gens par ce qu’ils pensent et disent, pas selon leur apparence.

Car voilà la triste vérité. Bien souvent, même inconsciemment, vouloir à tout prix connaitre l’identité civile d’une personne n’a qu’un but : pouvoir le juger sur le nom, le passé, le milieu social, les études, l’emploi ou pire. Lire la suite »