Home » Archive

Articles de la catégorie HADOPI

HADOPI, Idioties »

[26 sept 2013 | 6 Comments | 1 611 vues]
Tags :

reunion hadopi

Si vous avez un peu suivi, j’ai lancé pas mal de projets professionnels et associatifs ces derniers temps. Et plus on en fait, plus il en tombe, c’est assez fun.

Dans la série chute de proposition, catégories saugrenue et inattendue, on m’a demandé hier si ça me ferait rire de faire partie du collège hadopi en tant que représentant des consommateurs.

J’ai répondu que non, que j’avais déjà donné deux ans pour les ayants droits avec le résultat qu’on connaît, que j’avais d’autres projets et que je n’avais pas envie de passer plus de temps à Paris qu’actuellement. Lire la suite »

HADOPI, Nouveau monde »

[7 mar 2013 | 3 Comments | 298 vues]

[La présente bafouille a été écrite dans le cadre du 4e opus "au fil des labs", paru il y a quelques jours, 2 mois après leur torpillage]


Crédit photo : truthout.org

Crédit photo : truthout.org

Habitude a été prise de parler de « consommateurs » pour décrire ceux qui se servent d’objets ou de services qui peuvent s’acheter. La culture ne fait pas exception, à ceci près que ce n’est ni un service, ni un objet. D’aucuns diront qu’on peut se détendre en écoutant de la musique et qu’il y a donc service rendu. D’autres ajouteront qu’un livre est un objet qu’on achète.

Mais au fond, et c’est le cas de le dire, lorsqu’on achète quelque chose contenant de la culture, on achète le support et/ou le contenu. On n’achète pas « la culture », elle est intangible, plurielle, dépendante de celui qui y accède, de la société en général. Nous ne parlons pas ici du divertissement, industriel ou pas, même s’il embarque avec lui un morceau de culture, si on s’en réfère à la définition communément admise du terme culture. Lire la suite »

HADOPI, Idioties »

[21 déc 2012 | 8 Comments | 1 674 vues]

Crédit photo : Marc Dupuy

Après deux ans à louvoyer entre la rigidité de nos amis qui ont des droits et l’élasticité des internets, après deux ans à me faire traiter d’hérétique d’un coté et de vendu de l’autre, après deux ans à juger sur pièce que l’administration française est un puits sans fond d’ou il ne sort jamais rien, même si on tente d’y jeter plein de choses, après deux ans à expliquer à qui voulait bien l’entendre comment fonctionne internet, comment pensent les nouvelles générations, comment l’outil prend de l’importance au point d’être, pour certains, une fin en soi.

Après deux ans de labs hadopi, c’est fini. Une fin classieuse, il faut bien l’avouer. J’ai déjà été « non reconduit » dans quelques missions, mais on ne me l’avait jamais annoncé par email sans même un coup de fil avant. Y’a un début a tout.

En substance, « Cette décision s’inscrit, à l’issue d’un bilan de l’activité des Labs, dans un contexte institutionnel et budgétaire global contraint. »

En clair, « Ça coûte trop cher et ça n’intéresse pas grand monde. »

Le tout sans même attendre les conclusions de la mission Lescure, ça promet pour l’avenir.

Je vois d’ici les sourires narquois de ceux qui, début 2011, avaient déjà prédit tout ça. Mais eh, j’ai un gros défaut, j’aime bien tester par moi même, même quand on me rabâche que je vais me vautrer comme une otarie bourrée à la bière. Et puis à défaut de fin du monde, il fallait bien que ce soit la fin de quelque chose.

Et qui dit fin de quelque chose dit début d’autre chose. Stay tuned !

HADOPI, Legislation, Nouveau monde »

[29 oct 2012 | 2 Comments | 423 vues]

[Cette petite bafouille a été écrite dans le cadre du 3e opus "au fil des labs"]


« Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent connaître ». Ce temps a vu la naissance de la bande magnétique, premier objet permettant le stockage et le transport facile du son, puis de l’image.

Avec la facilité de transport est arrivée la facilité de la duplication. Cet usage était, au début, réservé aux personnes pouvant s’autoriser l’acquisition du matériel nécessaire. La vague numérique aidant, le support physique est en voie de disparition depuis une décénie. On peut sans trop se tromper, miser sur la transformation en objet de collection de tous les supports physiques comme c’est arrivé en son temps pour le disque vinyle. Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Nouveau monde »

[20 avr 2012 | One Comment | 543 vues]

Crédit photo : Jason Verwey

La censure est un grand, certains diront gros, mot. On peut y ranger un nombre incroyable de choses, de quelqu’un qui se dit « non, quand même, je ne vais pas dire à mamie que ses 45 minutes de conversation téléphonique hebdomadaires me saoulent » au meurtre pur et simple.

*

Lorsqu’on parle d’internet et de censure en France en 2012, la première chose qui vient à l’esprit, ce sont les tentatives de blocage de sites webs. En premier lieu, et curieusement, les sites de jeu en ligne dont la disparition ne porte finalement que peu préjudice à la libre expression, puis, plus gênant, un site de copwatching qui, que l’on approuve ou pas le principe, n’est qu’un parmi plusieurs centaines, amenant donc la question « pourquoi celui-ci et pas un autre ? ». Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Nouveau monde »

[9 mar 2012 | 9 Comments | 476 vues]

[Le texte qui suit est ma contribution au second opus du "fil des labs" paru en début de semaine. Publié ici avec les illustrations choisies à l'origine et qui n'ont pas été retenues dans la version officielles pour une sombre histoire de droits parait-il non vérifiables]


Je suis amateur de photo, sans formation, sans connaissance poussée. En bref, c’est un sujet qui me plaît mais que je ne maîtrise pas. J’ai donc commencé par rechercher une définition de la photo. Wikipedia donne en gros la suivante : la branche des arts graphiques qui consiste à créer des images par l’écriture de la lumière. C’est très poétique, mais concrètement, qu’entend-on par photographie en 2012 ?

C’est une image prise de la réalité et qui se trouve généralement contenue dans un fichier numérique, en tout cas pour une très grosse majorité des photos prises aujourd’hui. Qui dit numérique dit copiable à loisir sans dégradation de qualité, réutilisable, modifiable, bref, tout l’inverse d’une photo « à l’ancienne », sur support papier. En ce sens, la photographie a suivi la même évolution que la musique ou le cinéma.

Quelle est la considération apportée aujourd’hui à une photo ? J’ai distingué trois grandes familles qui ne sont toutefois pas exclusives les unes des autres. Lire la suite »

Comment ça marche, HADOPI, Internet, Legislation »

[26 jan 2012 | 10 Comments | 1 668 vues]

[La rédaction de ce billet à donné lieu à la mise à mort d'une tablette de milka noisette. RIP.]


On s’accorde à marquer le début de ce que presque tout le monde appelle le peer2peer en juin 1999 avec la naissance de Napster. En plein gonflement de la bulle internet, les FAI voient déferler quantité de nouveaux abonnés qui n’ont d’autre idée que d’aller chercher de la musique sur ce nouvel outil (presque) tout beau (presque) tout neuf.

En réalité, internet dans son intégralité fonctionne sur un mode pair à pair, puisque, si vous avez tout bien lu le présent blog, vous savez que votre connexion internet n’est (en principe) pas différente de celle utilisée par les serveurs de (feu) megaupload, si ce n’est le débit disponible. Comprendre par là que vous pouvez, comme (théoriquement) tout le monde devenir émetteur de service sur le réseau avec votre petit ordinateur planté derrière sa machinbox. Vous êtes donc un pair comme un autre sur le réseau et discutez de pair à pair avec les autres. Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Nouveau monde »

[4 nov 2011 | 2 Comments | 488 vues]

Crédit photo : Jimmy Flink

La bafouille qui suit à été écrite pour rejoindre d’autres contributions du même type dans un booklet à propos de l’intermédiaition. Elle est également publiée dans sur le forum des labs traitant du même sujet.


Les hommes ont, depuis toujours, eu besoin d’intermédiaire pour communiquer. Le premier facteur déclenchant l’intérêt d’utiliser les services d’un intermédiaire a probablement été la distance entre deux personnes.

L’intermédiaire a, de tout temps, été partie prenante dans la transaction commerciale pour le rôle de facilitateur qu’il y a joué : que ce soit via un négociant au fait des us et coutumes de deux pays par exemple, ou via une boutique physique où une personne qui produit quelque chose peut l’exposer dans l’attente qu’un acheteur vienne le voir et s’en porte acquéreur, voire plus simplement, via une entreprise de transport de colis lorsqu’on veut faire parvenir un objet à quelqu’un.

*

Dans les domaines de la création en général, les intermédiaires peuvent être de deux grandes familles : ceux qui participent à la création de l’œuvre et ceux qui participent à son rayonnement. Les premiers ne sont pas à proprement parler des intermédiaires : ils créent tout autant que l’auteur ou l’interprète. Quant aux seconds, le rayonnement d’une œuvre pourrait lui-même être considéré comme un art, mais je fais le postulat de départ que ce n’est pas le cas. Lire la suite »

Comment ça marche, HADOPI, Internet, Legislation »

[5 oct 2011 | 15 Comments | 2 174 vues]

Suite à l’audition d’hadopi en commission des affaires culturelles à l’assemblée ce matin, petit traité à propos de l’identification d’un abonné à partir d’une adresse IP à l’usage de nos parlementaires et décideurs divers n’ayant manifestement pas tout bien imprimé à ce sujet.

Ne vous fiez pas à la forme du présent document, il est tout ce qu’il y a de plus sérieux.


Quelques éléments techniques de base :

  1. Pour simplifier, une adresse IP est une suite numérique (ou alphanumérique) à vocation technique permettant aux ordinateurs de communiquer entre eux via internet. Chacun son adresse est un peu simpliste, plusieurs ordinateurs peuvent avoir la même et plusieurs adresses peuvent aussi mener au même ordinateur, mais nous ferons comme si tout était simple.
  2. Toute communication entre deux machines sur internet entraine OBLIGATOIREMENT l’échange des adresses IP entre les machines, autrement, les machines ne peuvent pas se parler. C’est aussi l’unique identifiant nécessaire pour savoir à qui on parle de l’autre côté. Contrairement à une adresse postale contenant pays, ville, rue, numéro, étage, porte, etc. l’adresse IP, elle, se suffit à elle même.
  3. Une adresse IP vue sur internet n’est pas nécessairement celle attribuée par le FAI, il existe énormément de possibilités pour cacher une adresse IP ou, autrement dit, d’utiliser une adresse IP qui n’est pas celle d’origine de la machine. Il existe aussi beaucoup d’acteurs qui manipulent des adresses IP sans être FAI.

Un FAI attribue une (ou plusieurs) adresse(s) à un seul et même client. Dans le cas ultra majoritaire de l’ADSL ou de la fibre chez le particulier lambda, considérons qu’il y a

  • une IP publique attribuée par le FAI, gérée par la box, pour que l’ensemble de l’installation communique avec internet.
  • des IP privées partagées entre les ordinateurs locaux pour qu’ils discutent avec box du FAI qui assurera la conversion avec l’adresse publique.

Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Idioties »

[22 juil 2011 | 5 Comments | 680 vues]

[En trollant avec une bande d'activistes l'autre soir, j'ai réussi à mettre des mots un peu brouillons sur quelques idées]


Crédit photo : Thomas

Imaginez la scène. Nous avons des artistes. Illuminés notoires, ils ne vivent pas dans le même monde que le reste de l’humanité. Et c’est tant mieux, puisque grâce à ça, ils nous font rêver (j’ai pas trouvé de meilleur terme pour résumer). A l’extrême opposé, il y a vous et moi. L’écrasante majorité de population qui ne produit que peu ou pas d’art (au sens ou on l’entend aujourd’hui dans le cadre culturel hein, parce qu’autrement, on a tous nos petits talents dont beaucoup peuvent être considérés comme artistiques).

On note tout de même une translation de plus en plus marquée, les gens s’appropriant les outils permettant de diffuser leurs créations « perso » au plus grand nombre, mais le sujet n’est pas la.

Entre ces deux extrêmes, il y a tout une ribambelle d’acteurs, qui n’entrent pas nécessairement en jeu, mais on les croise quand même beaucoup : Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Idioties, Legislation »

[3 juil 2011 | No Comment | 629 vues]

La semaine dernière était prévue une réunion « Labs / CPD ». En guise de rencontre des deux entités, il y avait une personne de la CPD et deux personnes des labs. Il y avait, autour, quelques personnes d’hadopi, mais dans l’ensemble c’était comité restreint, ce qui améliore grandement le rapport signal/bruit, c’est toujours bon à prendre par les temps qui courent.

Parler en direct avec « le patron », c’est toujours un exercice dangereux. Parce qu’au mieux vous vous fâchez avec lui sur les points de désaccord et ça mine le boulot, et au pire il vous rallie à sa cause et vous sortez de là avec un cerveau propre comme un sous neuf en trouvant que « le patron, il est pas aussi con que ce que les autres y disent ».

Heureusement, Mireille Imbert-Quaretta, c’est pas vraiment un patron. C’est la présidente de la CPD (Commission de Protection des Droits) et elle la définit elle-même comme une petite poupée russe dans la plus grande poupée que serait hadopi. Et du coup, elle est chef de rien à part d’elle et ses deux camarades. Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Legislation, Projets & Participations »

[1 juil 2011 | 5 Comments | 486 vues]

[Dans le cadre du lab proprieté intellectuelle, un appel à contribution a été lancé a propos du streaming. Ci dessous ma réponse que je trouve un peu hors sujet mais qui a été jugée digne d'intérêt]


Cette contribution est à caractère technico-généraliste. J’essaie de donner une perspective « usages & logique » au débat et j’avoue avoir de nombreuses lacunes juridiques.

J’espère ne pas avoir tartiné trop de bêtises. Merci de me corriger au besoin !

Dans le premier paragraphe, le streaming est opposé au peer2peer. C’est symptômatique du débat naissant qui oppose les deux alors que les deux technologies n’ont rien de similaire et ne se situent absolument pas au même niveau.

Petit mémo technique donc :

Le peer2peer englobe l’ensemble des logiciels permettant de faire transiter directement l’information d’un point du réseau à un autre sans passer par un intermédiaire. En ce sens, la quasi totalité des usages sur internet sont en mode peer2peer.

Par abus de langage, le peer2peer est généralement cantonné dans la mémoire collective au seul échange de fichiers entre utilisateurs. On peut admettre qu’il est opportun dans le cadre de la réflexion en cours de se limiter à cette vision du peer2peer. Lire la suite »

3615 my life, HADOPI, Nouveau monde »

[14 juin 2011 | 44 Comments | 4 655 vues]

[Ne cherchez pas de message caché dans les passages en gras, il n'y en a pas, ou si peu]


Crédit photo : Alain Bachellier

Depuis maintenant 5 mois, @jmplanche, @soudoplatoff, quelques autres courageux et moi, nous pédalons chez hadopi.

 

Avant d’aller plus loin, je vous invite à lire la dernière prose des deux premiers (et les commentaires qui suivent) et .

Dans ma vie, je suis donc, entre autre, un agent double sans couverture chez hadopi. C’est à dire que je suis ouvertement « anti » et que les gens savent là-bas que si ça ne file pas droit, il y aura du flamby sur les murs vite fait (c’est à la mode).

Du coup, deux possibilités, soit on m’cache tout, on m’dit rien et on me laisse dans ma jolie bulle de bisounours, soit il n’y a rien de très choquant dans tout ce qui se passe.

Rien de choquant, entendons nous… rien de nouveau, parce qu’il faut pas déconner, la riposte graduée, il faut toujours avoir sa peau. Je ne suis pas là-bas que pour ça (et en plus, plein de gens qui sont pas dedans s’en occupent déjà), mais laissez-moi vous en toucher deux mots quand même. Lire la suite »

HADOPI, Projets & Participations »

[7 juin 2011 | One Comment | 809 vues]

Avec la complicité de @manudwarf, je me suis livré à une petite étude sur les 500 premières confessions de pirate. Je rassure les paranos, je n’ai eu accès qu’aux confessions elles-mêmes :)

La méthodologie :

  • Je me suis tapé les 500 premiers messages
  • Je les ai rangés par grandes catégories
  • J’ai noté le nombre de messages dans une catégorie (ci-dessous, le pourcentage) et leur popularité (la note à côté)
  • J’en ai tiré de grandes tendances

Limites de la méthodologie : je n’ai pas traité les multitudes de catégories de certains messages, je me suis cantonné à noter la prédominante de chacun.

Il ne faut voir aucun jugement de valeur dans les catégories que j’ai définies, c’est juste une tentative de faire sortir les grandes tendances.

Here we are, dans l’ordre du pourcentage de confessions : Lire la suite »

HADOPI, Idioties, Nouveau monde, Passes temps »

[10 mai 2011 | 9 Comments | 556 vues]

"Réunion de travail" avec un ministre

Aujourd’hui, 10 mai 2011, c’étaient les 30 ans de la victoire de Mitterrand aux présidentielles. Et pour fêter ça, le neveu, Frédéric, par ailleurs ministre de la culture, est venu, entre 15h10 et 16h30, chez hadopi :

  • participer à une réunion de travail
  • visiter les locaux d’hadopi
  • faire une conférence de presse
  • ne pas répondre aux questions des journalistes

Laissez-moi vous présenter la vie d’un ministre vue par le pot de fleur de service : il arrive pile à l’heure mais doit généralement repartir aussi sec.

Il va donc serrer les louches (dont la mienne… yahooo… ah ben c’était juste qu’une poignée de main en fait). Puis, il va « participer à une réunion de travail ».

C’est une réunion, donc on va tous parler, débattre, tout ça… ah ben non, la présidente va faire un speech, passer la parole au plus haut dignitaire suivant, 2 minutes 30 maxi, faut pas pousser, puis le ministre va dire qu’il soutient hadopi et qu’il est le meilleur allié dans la place, et puis on va se quitter, parceque ouhlala, il est déjà au moins tout ça et qu’il faut vite vite aller ailleurs. Lire la suite »